Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chami loue les opportunités offertes par la “Moroccan-American Bridges”

Selon lui, cette conférence apportera beaucoup à l’environnement des affaires au Maroc




Chami loue les opportunités offertes par la “Moroccan-American Bridges”
La conférence annuelle Moroccan-American Bridges (MAB) devra apporter beaucoup à l’environnement des affaires au Maroc, en encourageant notamment le transfert des compétences, a souligné vendredi à Casablanca, l’ancien ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Réda Chami.
Cet événement, qui est à sa 7ème édition, contribue également à construire des ponts entre les professionnels marocains des Etats-Unis et leurs homologues du monde de l’entrepreneuriat et de l’entreprise au Royaume, tout en facilitant leur retour et leur intégration dans leur pays d’origine, a déclaré M. Chami à la MAP lors de l’ouverture du MAB 2013.
Il ne faut pas oublier que le Maroc dispose de cadres et de grandes compétences présents dans plusieurs pays du monde, surtout de l’autre côté de l’Atlantique, et qui pourront enrichir l’expérience marocaine dans le lancement et le soutien à la création d’entreprises de type start-up, ainsi que les nouvelles tendances et modèles économiques dans les secteurs émergents, entre autres, les services financiers, l’e-commerce, le business process outsourcing et les énergies renouvelables, a-t-il poursuivi.
De son côté, le président de l’Association des professionnels marocains en Amérique (AMPA), Yassir Abousselham, a fait savoir que le MAB 2013, qui mettra l’accent cette année sur «l’entrepreneuriat en tant que moteur de croissance au Maroc», se positionne comme une plateforme de communication, de réseautage et d’échange, en vue de faciliter notamment les débouchés commerciaux transatlantiques et le perfectionnement professionnel.
Créé en mars 2006 à Rabat, à l’initiative de l’Association des professionnels marocains en Amérique (AMPA) en collaboration avec la Chambre de commerce américaine au Maroc (AmCham), le MAB réunira cette année, des chefs d’entreprises, des investisseurs et des entrepreneurs venus des Etats-Unis et du Maroc, pour débattre notamment du lancement, du financement et du développement de start-up, ainsi que de l’adaptation de nouveaux modèles économiques sectoriels au marché marocain.
A noter que l’AMPA est un organisme à but non lucratif créé en décembre 2004, pour promouvoir le réseautage des professionnels marocains d’Amérique.

Libé
Mercredi 26 Juin 2013

Lu 1041 fois


1.Posté par Magid le 27/06/2013 00:10
Si on s'interrogait sur les causes qui ont conduis à la fuite des cerveaux marocains vers l'étranger ? (Réticence des banques envers l'entrepreunariat, bureaucratie , corruption et chantages, rapacité de certains fonctionnaires en échange d'autorisation administratives , qualité de l'enseignement médiocre etc) . Si l'on ne s'attaque pas au fond du problème, la situation sera toujours la même et organiser des conférences à répétition n'y changera rien.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs