Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chambre des conseillers : Le Groupe fédéral relance le dossier de l’OCE




La présidence de la Chambre des conseillers est appelée à fixer la date d’une séance plénière destinée à débattre du rapport de la commission d’enquête sur l’Office de commercialisation et d’exportation (OCE) conformément aux dispositions de l’article 67 de la Constitution. La demande a été faite mardi par Larbi Habchi  du Groupe fédéral de l’unité et de la démocratie, dans le cadre d’une interpellation lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers en vue de prendre les dispositions légales et judiciaires s’il y a lieu et d’informer l’opinion publique sur ce dossier.
Contacté par Libé, Larbi Habchi nous a déclaré que cette interpellation s’inscrit  dans la mission du Groupe, à savoir contrôler l’action gouvernementale conformément aux dispositions de la Constitution.
Pour  sa part, Hassan Aklim, membre du Groupe fédéral, et qui faisait partie de la commission d’enquête, nous a précisé que les membres de cette dernière  ont rencontré de nombreux obstacles qui n’ont pas été pour les aider dans l’accomplissement de leur mission. Et de poursuivre que les gens de l’OCE ne se sont  pas montrés coopératifs et avaient refusé, à maintes reprises, de fournir aux élus des documents nécessaires à la bonne marche de leur initiative. A part les membres de l’Inspection générale des finances (IGF), qui ont bien rempli leur rôle, la commission d’enquête n’a pas trouvé d’oreille attentive parmi les différents  intervenants  concernés par ce dossier.  Une fois le  rapport d’enquête  remis à la présidence, quoique  avec un certain retard, Hassan Aklim souligne que la balle est, pour l’instant, dans le camp de la Chambre des conseillers.
Le président est dans l’obligation d’appeler à une séance plénière pour donner les résultats de cette enquête et d’en débattre en vue de définir les responsabilités dans les moult dysfonctionnements et défaillances qu’a connus l’OCE, a conclu Larbi Habchi.
A rappeler que le Groupe socialiste à la Chambre des représentants s’était abstenu en 2010 de voter un projet de loi transformant cet Office en société anonyme sous l’appellation de Société marocaine de commercialisation et d’exportation.
Outre le dossier de l’OCE, Larbi Habchi a appelé le gouvernement à se pencher  sur les mauvais résultats enregistrés par l’équipe nationale à la CAN, le dossier des diplômés chômeurs et à soumette à la justice les rapports de la Cour des comptes afférents aux dossiers des détournements de deniers publics et de mauvaise gestion dans certains établissements et institutions.  

LARBI BOUHAMIDA
Jeudi 2 Février 2012

Lu 519 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs