Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chamakh chassé avec délicatesse de Bordeaux




Alors que si pour certains internationaux marocains, la carrière se veut toute tracée pour d’autres, l’avenir semble incertain. Pour ne pas dire que tout laisse à penser que les carottes sont bien cuites pour quelques joueurs qui se sont «ingéniés» à porter atteinte à leur cote au point de ne susciter aucun intérêt sur le marché des transferts.
Le cas le plus en vue reste celui de Marouane Chamakh, chassé avec diplomatie de son club formateur de Bordeaux. L’ex-attaquant de l’équipe nationale avait sollicité via son agent de rejoindre l’équipe première des Girondins non pas pour renforcer ses rangs mais seulement pour pouvoir s’entraîner afin d’entretenir sa forme et sa condition physiques.
Bien entendu, il n’y a pas de place pour les sentiments quand il est question de professionnalisme au vrai sens du terme. Et pour faire savoir le non aussi catégorique que poli du club à la demande de Marouane Chamakh, c’est l’entraîneur des Girondins, Jocelyn Gourvennec, qui s’en était chargé, déclarant à la chaine TV du club que « pour être très clair, j’avais répondu non », avant d’ajouter qu’ « on nous a demandés s’il pouvait venir s’entraîner avec nous et comme on le fait pour tous les joueurs qui ont joué avec les Girondins, on a proposé qu’il s’entraîne avec le centre, pas avec les professionnels parce qu’on est nombreux ».
Pour Jocelyn Gourvennec, Marouane Chamakh ne constitue pas le profil reherché par le club qui partage après trois manches de la Ligue 1 la pole position (6 pts) avec Caen et Metz. Partant de là « ça a été une réponse claire qu’on a faite à Marouane et à son agent. Ça n’enlève rien à ce qu’il représente mais on est sur un équilibre d’effectif. Marouane a beaucoup apporté aux Girondins mais maintenant on part sur autre chose ».
Libre de tout contrat, Marouane Chamakh, comme précité, peine à trouver club preneur même s’il est d’après le quotidien britannique Daily Mirror, sur les tablettes de Norwich City qui évoluera cette saison en Championship (D2 anglaise). Un éventuel recrutement qui n’est pas du tout apprécié par les supporteurs de Norwich qui considèrent que Chamakh serait une mauvaise affaire surtout  après sa blessure samedi dernier lorsqu’il était à l’essai avec l’autre club anglais de West Bromwich Albion.
Pour rappel, Marouane Chamakh s’était fait un nom sur la scène footballistique européenne avec Bordeaux, club auquel il est resté attaché de 2003 à 2010, année où il avait décroché un contrat juteux qui lui avait été proposé par Arsenal. Sauf qu’avec les Gunners, ce sont les petites performances qui ont prévalu (2010-2013) pour être prêté à West Ham United (2013) puis à Crystal Palace (2013-2016).

Mohamed Bouarab
Vendredi 9 Septembre 2016

Lu 3095 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs