Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chabat reprend sa campagne anti-Benkirane ce week-end

Les ministres sont suspendus à un arbitrage Royal qui ne serait pas pour l’heure à l’ordre du jour




Chabat reprend sa campagne anti-Benkirane ce week-end
Pas de trêve des confiseurs. Ceux et celles qui ont cru que les esprits se sont calmés et  que Hamid Chabat a fait vœu de silence en attendant l’arbitrage Royal ont tout faux. Dès ce samedi, le leader de l’Istiqlal reprend sa hache de guerre pour aller en campagne contre Benkirane, la majorité gouvernementale et les décisions prises par l’Exécutif auquel sa famille politique continue d’appartenir. A la fin de cette semaine, il sera en meeting à El Jadida, dans une salle couverte de la ville où l’attendront près de 5000 personnes.   La trêve a été de courte durée, le temps d’un week-end. « Et encore ce n’était pas une trêve. Chabat était à Fès pour assister à la grosse opération de mariage de 200 couples qu’organise son épouse. La preuve, il reprend sa tournée de plus belle pour expliquer la décision de retrait de l’Istiqlal du gouvernement. Samedi et dimanche, il est dans la région des Doukkala », annonce ce cador du parti de la Balance.
S’ils attendent l’arbitrage Royal qu’ils ont sollicité  dans une crise qui perdure et s’enlise, les Istiqlaliens  sont convaincus de leur bon droit et sont surtout prêts à se permettre tous les coups pour faire valoir leur ras-le bol d’un parti majoritaire phagocytant les autres alliés de la coalition. Peu importe que la situation tende aujourd’hui au kafkaïen avec un Istiqlal aussi bien dedans que dehors depuis l’annonce de sa décision de claquer la porte de la majorité.  «Du moment que le pays fonctionne, que les institutions fonctionnent», soupire ce député de la majorité. Pour décrire cette situation plutôt inédite, notre interlocuteur ose une métaphore pour la comparer « au secteur de la santé en grève, où seules les urgences fonctionnent ». « Le minimum est assuré. Le gouvernement travaille, la majorité parlementaire ne chôme pas sous la Coupole. La Constitution n’a pas été bafouée. Je dirai même plus, tout cela est plutôt sain pour la pratique démocratique ! » s’exclame-t-il.
Mardi, Hamid Chabat  a bien signifié aux membres du comité exécutif de l’Istiqlal qu’il n’y avait «rien de nouveau». «Nous attendons toujours l’arbitrage Royal. Et tant que le Souverain n’a pas encore dit son dernier mot, nous resterons dans ce gouvernement» a-t-il expliqué devant l’instance exécutive… avant de passer à la critique en règle de l’organisation du voyage marocain du premier ministre turc. «Un ratage, de l’improvisation et une immense confusion qui confirment une fois de plus la prééminence de l’approche partisane étriquée et la non concertation avec les composantes du gouvernement, ce qui a donné l’impression que cette visite s’est déroulée dans un cadre strictement partisan et non pas gouvernemental», ont fait remarquer les Istiqlaliens.
A l’évidence, l’Istiqlal  est toujours sur le mode « s’en va-t-en guerre ». En face,  le PJD n’en finit pas de fourbir ses armes pour lui rendre la pareille. Vendredi, à la séance parlementaire mensuelle, Benkirane n’a pas manqué d’épingler ceux «qui courent après les postes et non l’intérêt général». Quant au journal porte-parole des islamistes au pouvoir, il tient la chronique régulière des anti-Chabat aussi bien à l’intérieur même de l’Istiqlal qu’à Fès, la ville dont il est maire.
Pendant ce temps, au gouvernement, les ministres sont suspendus à l’arbitrage Royal, «pour que la crise soit désamorcée d’une manière ou d’une autre  et savoir qui sera remanié et qui ne le sera pas». Un arbitrage qui, selon certaines sources, ne serait pas pour l’heure à l’ordre du jour. «Pour le moment, c’est le wait and see», résume un responsable gouvernemental comme pour prendre son mal en patience.


Narjis Rerhaye
Vendredi 7 Juin 2013

Lu 3537 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs