Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ces vieux clous rouillés de l’Université Moulay Ismaïl !




Comme il était prévu, la nomination du nouveau président de l’Université Moulay Ismaïl en la personne du professeur Ahmed Lebrihi (qui exerçait en France  comme directeur de l’Ecole centenaire d’agronomie de Toulouse depuis 2008  ENSAT), a émis des signaux indiquant une dynamique nouvelle, salutaire dans les rouages grippés de l’Université avec ses diverses composantes.  Nombreux sont ceux à l’UMI qui auraient cependant souhaité que les limiers de la Cour des comptes fassent un détour par Meknès et passent au peigne fin les finances, la gestion et l’administration de l’Université, dans le but d’assainir une situation que tout le monde, ici et ailleurs, qualifie de  désastreuse à tous les niveaux (pédagogie, recherche,…).
Il semble que le ministère de tutelle, lui, mène une stratégie allant dans une autre direction et avec une autre vision, qui consiste à gérer l’existant en essayant de faire mieux, sans être trop regardant sur la gestion passée. Les observateurs sur place savent que cette démarche revient à engager la nouvelle équipe de l’UMI sur un terrain miné : car il y a un héritage, un lourd héritage.
 Les limites de cette méthode (ne pas demander de comptes), ne tardent pas à apparaître, pour la simple raison que les anciens responsables ont laissé çà et là, derrière eux en partant, de vieux clous qui ne peuvent être utiles à la nouvelle dynamique, car usés par l’incompétence et qui de plus souillent l’environnement, car rouillés par des pratiques en marge de la loi et de la déontologie de la profession.
 Dernier exemple en date ; à  l’Ecole supérieure de technologie de Meknès (EST-M). Le directeur de cette école, qui achève son deuxième et dernier mandat de responsable, tente de mettre en œuvre une politique de la «terre brulée». Son actuel directeur-adjoint étant désigné pour occuper une fonction à la présidence de l’UMI, n’a pas trouvé mieux que de proposer pour son remplacement, (là, le lecteur doit attacher sa ceinture !), un enseignant parachuté il y a moins d’un mois à l’école. L’encre de la signature de sa mutation professionnelle d’Errachidia à Meknès n’a pas encore séché, que le monsieur s’est vu joyeusement propulser à un poste de direction à l’école où il vient tout juste d’atterrir: au mépris de tous les autres cadres de l’institution qui ont par ailleurs toutes les qualités et conditions requises,  et qui ont en fin de compte, bâti cette école et assuré son fonctionnement des années durant, depuis 1993.
 Cette magouille, si elle vient à se concrétiser, est une tentative malsaine par des résidus de l’ancienne équipe à la présidence de l’UMI, de bloquer sinon d’entraver les réformes entreprises par le nouveau président de l’Université et ce, en semant le mécontentement au sein du corps enseignant de l’Université.
Le directeur de l’EST-Meknès n’a plus que quelques mois pour quitter l’école. Des sources informées affirment qu’il a postulé à la présidence de l’Université d’El Jadida. Les observateurs avertis à Meknès et Errachidia savent qu’à travers la proposition du parachuté d’Errachidia, le directeur sortant cherche des appuis pour  sa candidature à Chouaïb-Doukkali.
Ces procédés ont un nom : le clientélisme. Cela doit être maintenant banni à l’Université Moulay Ismaïl et le président Lebrihi l’a fait entendre à diverses reprises à qui veut bien comprendre.

* Professeur à la FST-Errachidia,  (Univ. My Ismaïl)

Moha HAJJAR *
Samedi 12 Mars 2011

Lu 672 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs