Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ces camionneurs du port de Casablanca qui roulent à tombeau ouvert

Violation flagrante des règles de la sécurité routière sur le Boulevard Moulay Ismaël




Ces camionneurs du port de Casablanca qui roulent à tombeau ouvert
Alors que l’on déplore tous les jours des décès sur la voie publique pour cause d’accidents, il n’est pas rare de voir des camionneurs conduisant des véhicules pleins de marchandises rouler à tombeau ouvert dans certaines artères de la ville de Casablanca. Sans se soucier des risques qu’ils font courir aux usagers de la voie publique, passants et automobilistes, et même aux marchandises qu’ils sont censés transporter à bon port.
Sur le Boulevard Moulay Ismaël, situé entre les quartiers Belvédère et Roches Noires, le phénomène est devenu si courant que ce ne sont plus seulement les grands taxis, habitués à rouler à vive allure, qu’il faut craindre lorsque l’on traverse cette artère. En effet, ces dernières années, plusieurs camionneurs venant du port de Casablanca et empruntant cette artère, en passant par le rond-point Aïcha, semblent s’être donné des consignes pour appuyer sur l’accélérateur, n’hésitant pas à enfreindre certaines règles de sécurité routière pour des mobiles pas toujours évidents à comprendre.
Toute la journée, du matin au soir, en file indienne ou par grappe de trois,  quatre, voire plus, ces transporteurs de marchandises circulent sur cette artère à des vitesses incroyables, pressés sans doute de retrouver rapidement leur destination finale. Une situation à laquelle on peut assister à toutes les heures de la journée et qui connaît généralement son paroxysme en fin d’après-midi, entre 16h et 17h, au moment même où entrent en jeu d’autres chauffards plus connus des Casablancais : les grands taxis. Tout porte à croire que la folle course des transporteurs de marchandises opérant au port de Casablanca commence une fois qu’ils se sont éloignés du rond-point Aïcha, où la présence des agents de police ne semblent pas visiblement, mais pas toujours, les dissuader de se lancer dans leur folie meurtrière.
Si des accidents n’ont pas encore été déplorés sur cette artère de la ville, la taille et la puissance de ces camions roulant en toute insouciance donnent aisément une idée des conséquences que pourrait engendrer la collision entre ces derniers et d’autres véhicules qui empruntent cette même voie en termes de perte de vies humaines et de dégâts matériels.  
Mais il n’y a pas que cela qu’il faut redouter.  En effet, même si on ne déplore pas de pertes de vie, la chute d’un de ces camions sur la voie pourrait occasionner des dégâts dans les environs et représenter une perte pour leurs propriétaires. Par ailleurs, il n’est pas exclu que certains camionneurs transportent des produits qui peuvent s’avérer dangereux pour la santé en cas fuite de matières liquides toxiques. 

Alain Bouithy
Jeudi 7 Mai 2015

Lu 957 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs