Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cervantès célèbre la Journée de la musique : Des rythmes du monde résonnent à Casablanca




Cervantès célèbre la Journée de la musique : Des rythmes du monde résonnent à Casablanca
Pour célébrer comme il se doit la Journée de la musique, l’Institut Cervantès de Casablanca a concocté un programme comportant musique, ateliers et rencontres.  Pratique et danse autour des rythmes du monde domineront cette journée avec notamment le Guinéen Gorsy Edu qui propose un atelier de percussion africaine (14h à 19h) auquel participeront des musiciens de Casablanca. Ce professeur de danse et de percussion africaine se joindra à ces derniers pour proposer, par la suite, un concert-fusion (21h) dont on peut imaginer les riches sonorités qui s’en dégageront.
Dans le cadre de cette même journée, un collectif international d’artistes présente au public casablancais son projet intitulé «Beyond Digital» avec une session musicale offerte par deux grands de la scène DJ : DJ/Rupture et Maga Bo.
Prévu du mardi 21 au jeudi 23 juin, «Beyond Digital» est à la fois un documentaire et un projet de collaboration musicale sans en avoir l’air. Promu par DJ/Rupture (New York) et Maga Bo (Rio de Janeiro), avec la collaboration d’une équipe internationale d’artistes, il «vise à explorer le monde de cette musique à travers l’usage de la vidéo, de la photographie, de la collaboration musicale », souligne-t-on au Cervantès.
Ce travail se décline en trois activités. La première a lieu ce soir à partir de 21h. Pour cette soirée dite DJ Sessions, le public a rendez-vous avec DJ Rupture et Maga Bo, deux noms connus de la scène internationale, qui proposent à cette occasion une soirée sans frontières (Maga Bo: basse transnationale.  DJ/Rupture : rythmes inattendus,  intelligent  + dansant).
Demain, mercredi 22, rendez-vous sera pris autour du work-in-progress (dont les travaux sont en cours). L’idée étant que l’équipe du projet viendra partager « un échantillon du travail accompli jusqu’à présent à Casablanca: fragments de vidéo, musique, photographie, encore inachevés », explique-t-on. Cervantès qu’il s’agit là d’une invitation à venir débattre et à participer.
Un atelier sur l’édition de photographie est annoncé le lendemain, jeudi 23.  John Francis Peters, éditeur de photographie de la revue new-yorkaise « Fader » et photographe de «Beyond Digital», présentera ses photos faites à Casablanca et avec ce matériel – en plus d’autres ouvrages de photographie documentaire – dans le cadre d’un atelier participatif sur le travail d’édition, concluent les promoteurs de ce programme.

ALAIN B.
Mardi 21 Juin 2011

Lu 328 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs