Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Certains oiseaux ont-il évolué pour éviter les collisions avec les voitures ?




Certains oiseaux ont-il évolué pour éviter les collisions avec les voitures ?
Chaque année, des milliers d’oiseaux meurent ou demeurent blessés après avoir été percutés par le pare-brise ou le pare-choc d’une voiture. Des incidents qui constituent, depuis l’intensification du trafic routier, une véritable menace pour la survie des oiseaux. Mais il semblerait que la nature ait décidé de venir en aide aux volatiles. C’est du moins ce que suggère une nouvelle étude tout juste publiée dans la revue Current Biology. Menée par des chercheurs américains, celle-ci estime que les oiseaux ont peut-être évolué rapidement pour éviter ce genre de collision.
Pour en arriver là, Charles Brown de l’Université de Tulsa en Oklahoma et ses collègues ont étudié pendant plusieurs décennies plusieurs espèces d’hirondelles appartenant au genre Petrochelidon, des oiseaux sociaux qui forment des colonies et ont tendance à installer leur nid près des routes ou des voies de train. Afin de satisfaire sa passion pour la taxidermie, Charles Brown a collecté pendant de nombreuses années les carcasses de ces oiseaux ramassées après avoir été percutées par des voitures. A chaque fois qu’il voyait un oiseau mort, il le ramassait et étudiait méticuleusement ses caractéristiques.
Au fil du temps, une tendance a ainsi émergé : il y avait de moins en moins d’oiseaux morts. En vérifiant ses statistiques, le chercheur a alors confirmé la chose. Au cours des trente dernières années, entre 1982 et 2012, le nombre d’hirondelles percutées par des voitures a connu un déclin très important, passant de 20 à seulement 4. Ce constat a poussé les scientifiques à se demander si les oiseaux morts ne présentaient pas des caractéristiques particulières.
En observant les oiseaux, Charles Brown et ses collègues ont constaté que les hirondelles mortes suite à une collision avec une voiture montraient une envergure d’ailes bien plus importante que les 134 autres, décédées accidentellement d’une autre manière sur la même période. L’équipe a émis l’hypothèse que les oiseaux avec la plus grande envergure avaient plus de mal à changer de direction rapidement et à réaliser des décollages verticaux. Ils seraient alors plus vulnérables aux collisions car ils seraient plus lents à réagir lorsqu’ils se trouvent sur le trajet d’une voiture.
D’après les chercheurs, les hirondelles auraient en fait subi l’évolution au cours des trente dernières années qui aurait sélectionné les oiseaux les plus doués pour manœuvrer. Néanmoins, il est aussi possible que les oiseaux aient appris eux-mêmes à éviter les voitures, relève Brown cité par LiveScience. “Il est possible d’observer l’évolution dans les temps contemporains. Au cours d’une période de 30 ans, nous avons vu la sélection naturelle d’oiseaux capables d’éviter d’être percutés par les voitures”, commente le scientifique.  
“Notre travail illustre aussi le fait que certains animaux peuvent s’adapter rapidement aux environnements urbanisés”, ajoute t-il. Mais les hirondelles pourraient ne pas être le seul exemple d’une telle adaptation. “Je suspecte que nous verrons des modèles similaires chez d’autres espèces, mais il n’y a aucune donnée”, ajoute Charles Brown.
Reste que les recherches menées ne convainquent pas tous les spécialistes qui ont émis certaines objections. C’est notamment le cas de John Faaborg, un ornithologue de l’université du Missouri, non impliqué dans l’étude. Interrogé par LiveScience, celui-ci a souligné que l’étude ne prouvait pas qu’il y avait un réel déclin du nombre total d’oiseaux tués par des voitures parce que l’échantillon est trop petit et incomplet.

Maxisciences
Samedi 23 Mars 2013

Lu 389 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs