Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Centre Hospitalier Universitaire Hassan II de Fès : L'heure est aux prouesses médicales




Centre Hospitalier Universitaire Hassan II de Fès : L'heure est aux prouesses médicales
Les habitants de la ville de Fès et sa région, qui ont été jadis condamnés à lutter bec et ongles contre des maladies graves et couteuses, ont vu en l'année 2010 celle du soulagement de leur peine. Une année qui aura été marquée, sans l'ombre d'un doute, par l'accomplissement de belles prouesses médicales.
Derrière ces performances, des chirurgiens et spécialistes en disciplines médicales pointues, aidés en cela par des structures modernes et des équipements à la fine pointe de la technologie, mis à la disposition du nouveau Centre Hospitalier Universitaire Hassan II.
Du remplacement de la mandibule par un greffon vascularisé du péroné, à la réimplantation d'une main entièrement mutilée, en passant par une transplantation rénale à partir de donneurs vivants et des pontages aorto-coronaires à cœur battant, les opérations réalisées ont permis aux patients de retrouver fonctionnalité et mobilité, mais surtout de redonner espoir à des personnes souffrant en silence.
La dernière prouesse médicale en date est une résection trachéale élargie à la carène, avec conservation des deux poumons. Une première au niveau national.
Quelques mois auparavant, le CHU avait connu d'autres exploits tout aussi complexes, réalisés seulement par le passé aux centres hospitaliers de Rabat et Casablanca, ou bien encore à l'étranger.
Des opérations du type d'exérèse totale de tumeur maligne et d'implantation de prothèse de l'épaule, de transfert d'un péroné libre vascularisé en remplacement du tibia controlatéral détruit par l'ostéomyélite, de greffes de cornée au profit de malvoyants atteints de Kératocône et d'implantation cochléaire.
"Outre la compétence du personnel médical et paramédical du CHU, ces opérations, d'une grande technicité, ont été rendues possibles grâce au plateau technique mis à la disposition du centre par le département de la santé et dont ses équipements de dernière génération ont été introduits pour la première fois sur le marché marocain", estime le professeur Khalid Ait Taleb, directeur du CHU Hassan II de Fès.

Vers une meilleure prise
en charge thérapeutique
Des performances qui sont, en fait, partie intégrante d'un long processus de développement de la qualité des prestations et de la prise en charge, enclenché en 2009, année d'inauguration de ce nouveau complexe hospitalier.
"Si les différentes mesures prises en ce sens concourent à l'amélioration de la qualité de la prise en charge diagnostique et thérapeutique des patients, elles permettent aussi d'augmenter l'attractivité du CHU à l'échelle régionale et nationale et, par là même, élargir son bassin de desserte, qui dépasse actuellement les trois millions d'habitants, renchérit le professeur Ait Taleb, qui est aussi le Chef de service de chirurgie viscérale.
Le revers de la médaille de l'élargissement de la population de la région en est les délais de rendez-vous, qui commencent à s'allonger. Le patient peut attendre, par exemple, des mois entiers pour obtenir un rendez-vous pour une IRM (Imagerie par résonance magnétique).
Un problème et d'autres, qui devront être mieux gérés, grâce à une meilleure application du système d'information hospitalier (SIH), mis en place par le CHU.
"Au-delà de la gestion du dossier médical du patient et de l'information médicale, ce système technologique nous sert aussi d'outil de statistique et d'évaluation de la performance hospitalière et de moyen fiable de planification stratégique", tente d'expliquer le professeur Ait Taleb.

Les NTIC au service
de la médecine
L'avènement de la technicité et de la spécialisation au niveau du CHU Hassan II sont aussi vues d'un bon œil, dans la mesure où elles permettent d'alléger la charge du travail pour les différents corps et professions, synonyme d'une meilleure prise en charge des patients. Une meilleure exploitation des nouvelles technologies pourrait être d'une grande aide pour la réalisation d'opérations complexes, en tenant compte aussi bien de la fonctionnalité que de l'esthétique. Le directeur du CHU cite, à cet effet, l'apport indéniable que peut jouer la télémédecine dans la formation des futurs médecins et l'amélioration de leur efficacité professionnelle.
Le processus d'amélioration de la prise en charge thérapeutique sera davantage renforcé en 2011, par l'élargissement de l'offre de soins. A l'image des unités d'hémato-oncologie pédiatrique et de surveillance du Sommeil, qui sont déjà opérationnelles, d'autres unités d'addictologie et de lutte contre la toxicomanie, ainsi que de pédopsychiatrie devront voir le jour, pour éviter à la population de la région les longs et périlleux déplacements et réduire les délais d'attente.
De même, la promotion des conditions de prise en charge a été pensée de façon à l'inscrire dans une approche globale de développement durable. Le plan d'action 2011 insiste, à cet effet, sur l'instauration d'une véritable politique environnementale et de développement durable, axée, entre autres, sur la rationalisation de la consommation de l'énergie, la limitation des risques environnementaux, l'intégration des énergies renouvelables et la sauvegarde de l'environnement du centre.


Morad Khanchouli (MAP)
Jeudi 6 Janvier 2011

Lu 1673 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs