Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès

L’hommage de l’USFP à un grand militant socialiste




Centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès
Le parti de la Rose a pris également part au Congrès extraordinaire du PSOE
 
Le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a adressé une lettre au Parti socialiste français à l’occasion du centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès le 31 juillet 1914.
Dans sa lettre, le Premier secrétaire a rendu hommage à ce grand militant socialiste pacifiste qui a été assassiné pour avoir milité contre le déclenchement de la première guerre mondiale.
Cette lettre a été adjointe au Livre d’or que les socialistes français ont mis à disposition au siège national du PS à Paris.
A noter également que Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PSF, avait  rendu le 31 juillet 2014, hommage à Jean Jaurès, au Café du Croissant où Jean Jaurès a été assassiné le 31 juillet 1914.
Pour sa part, Younes Moujahid, membre du Bureau politique de l’USFP, a représenté le parti de la Rose au Congrès extraordinaire du Parti socialiste espagnol ouvrier (PSOE) aux côtés d’autres partis socialistes.
Lors de ce congrès tenu les 26 et 27 juillet à Madrid, le nouveau leader des socialistes espagnols, Pedro Sanchez, a affirmé dans son allocution qu’il allait obliger le président du gouvernement actuel, Mariano Rajoy, à partir à la retraite, en annonçant que celui-ci ne sera pas élu pour un second mandat. 
Dans ce sens, Pedro Sanchez a défendu le projet socialiste alternatif à la politique actuelle du gouvernement de droite. Il a affirmé qu’«une alternative socialiste de la politique économique est une politique à la hauteur des aspirations des citoyens ; c’est une politique qui défendra les citoyens et les droits des consommateurs face aux méga-entreprises. L’autre priorité est la lutte contre la fraude fiscale qui provoquera la chute des prélèvements et, par conséquent, des coupures drastiques dans les budgets des secteurs de la santé et de l’éducation nationale. «Quand on reviendra au pouvoir, l’une de nos priorités est d’élaborer une réforme du travail », a déclaré Pedro Sanchez en substance.
A l’issue de la débâcle du PSOE dans les élections européennes et la montée en puissance d’autres partis politiques comme PODEMOS nouvellement créé, l’ancien secrétaire général du parti Alfred Perez Rubalcaba avait jeté l’éponge. Trois candidats avaient présenté leurs candidatures pour lui succéder, en l’occurrence Eduardo Madina, José Antonio Perez Tapias, et Pedro Sanchez. Ce dernier a été élu à la tête du PSOE lors d’une élection organisée le 13 juillet 2014 et à laquelle ont  pris part 200.000 adhérents socialistes. 

M. Tabet
Samedi 2 Août 2014

Lu 1220 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs