Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ceci intéresse le Onze national : La Côte d'Ivoire accrochée par le Sénégal




Ceci intéresse le Onze national : La Côte d'Ivoire accrochée par le Sénégal
La Côte d'Ivoire a été tenue en échec lundi par le Sénégal au stade Charléty à Paris (1-1) en match amical, alors que le nouveau sélectionneur, le Belge Marc Wilmots, entrera en fonction le 1er avril pour tenter d’assurer la qualification au Mondial-2018.
La rencontre a été interrompue à la 88e minute par l'arbitre français Tony Chapron, après de multiples envahissements de la pelouse de Charléty par les supporters des deux équipes.
L'ancien sélectionneur de la Belgique a été nommé mi-mars, en remplacement du Français Michel Dussuyer, et arrive au sein d’une équipe qui a été éliminée dès la phase de poules de la Coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon en dépit de son statut de tenante du titre.
Wilmots a supervisé en tribunes ses futurs joueurs, sachant que l’équipe ivoirienne était privée de cadres tels Serge Aurier, Wilfried Bony, Max-Alain Gradel, et Salomon Kalou, retraité après la CAN-2017.
En première période, les Ivoiriens ont procédé par à-coups, avec une entame plutôt à leur avantage sans toutefois se créer de franches occasions, avant de subir un pressing intermittent des Sénégalais à la fin du premier quart d'heure de jeu.
Le volet offensif avec Nicolas Pépé, Giovanni Sio et Wilfried Zaha a apporté quelques gages de satisfaction, alors que la défense a plié sans rompre sous les coups de butoir de Sadio Mané, Baldé Keita ou encore Famara Diedhiou.
En seconde période, le match a commencé à s'animer après l'heure de jeu, avec un penalty sifflé à la 67e pour le Sénégal, transformé par Sadio Mané. Il n'en fallait pas moins pour réveiller les Eléphants, qui ont égalisé par l'intermédiaire de Cyriac Gohi Bi à la 71e d'une frappe puissante à l'entrée de la surface. Un but qui a provoqué un léger envahissement du terrain.
Les joueurs de Wilmots pourront affiner les réglages en juin en amical contre les Pays-Bas à Rotterdam et mi-août contre le Niger, avant le prochain match de qualifications pour le Mondial-2018, fin août au Gabon.
Les Eléphants devront terminer premiers de leur poule pour voir la Russie à l'été 2018, et disputer une quatrième Coupe du monde de suite après 2006, 2010 et 2014.

Mercredi 29 Mars 2017

Lu 227 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs