Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ceci intéresse l’EN : Dissolution de la fédération gambienne




La Fédération gambienne de football (GFA) a été dissoute pour absence de résultats et remplacée par un "comité provisoire" chargé pendant un an de gérer les affaires de la GFA, a annoncé le gouvernement gambien, lundi.
La décision de dissoudre la GFA a été prise le 2 mars par le ministre gambien de la Jeunesse et des Sports, Alieu Jammeh, arguant d'un manque de résultats, après l'échec (2-1) à domicile de la Gambie face à l'Algérie, le 29 février, en match aller des éliminatoires pour la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2013.
"A la suite de la dissolution" de la GFA "le vendredi 2 mars, le ministre de la Jeunesse et des Sports a pris la décision de mettre en place un comité provisoire pour diriger les affaires de la Fédération jusqu'à un congrès" électif, qui se tiendra "dans un délai d'un an", précise le ministère des Sports dans un communiqué reçu lundi par l'AFP.
Ce comité est composé de 14 membres et est dirigé par Ousman Conateh, qui était président honoraire de la GFA. Il comprend également Omar Sey, ex-président de la Fédération, Salifu Jaiteh, ancien 2e vice-président de la GFA, ainsi que des banquiers, juristes et journalistes sportifs, selon la même source.
Selon une déclaration du ministre en date du 2 mars, le gouvernement n'a plus confiance en la GFA "parce qu'elle n'a pas réussi à faire des progrès dans les compétitions continentales et internationales", sa dissolution "était nécessaire" et "répondait à la demande du grand public pour le développement du football dans (le) pays".
"La Gambie n'a fait aucun progrès dans le domaine du football au moment où plusieurs nations africaines visent le haut niveau. Il était inévitable pour nous de prendre cette décision et cela afin de permettre à cette discipline de se restructurer de nouveau et de reconquérir le sommet du football continental", a ajouté M. Jammeh, en exigeant de la GFA "des excuses".
Des connaisseurs du milieu sportif gambien avaient affirmé s'attendre à des mesures sévères au regard des mauvais résultats des Scorpions - le surnom de l'équipe nationale - , mais pas à une dissolution de la GFA, qui pourrait valoir à la Gambie des sanctions de la Fédération internationale de football (Fifa).

Libé
Mercredi 7 Mars 2012

Lu 284 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs