Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ce Raja ne le méritait vraiment pas




Tenu en échec sur la pelouse de l’ASFAR  de Rabat, hier, le club de la ville blanche échoue pour la troisième saison d'affilée dans sa quête des cimes continentales et de la champions league africaine. Les Rbatis, qui restaient sur neuf matchs sans défaite à domicile, se sont opposés à la marche en avant du Raja vainqueur du Chabab d'Al Hoceima lors de la précédente journée  (2-1). À la pause et après une première période marquée par la domination des locaux face à des visiteurs d'une passivité affligeante, ne cadrant qu'un seul tir (21'), l’ASFAR aurait pu mener au score si le corps arbitral n'avait pas refusé à tort un but d'El Yousfi (43') pour une imaginaire position de hors-jeu. Dans la lignée de la première, le début de la seconde période fut marqué par une lutte acharnée au milieu du terrain et un manque d'occasions franches, jusqu'à l'heure de jeu où la rencontre s'est emballée. Presque coup sur coup, après un enchaînement, dans la surface de réparation, plein de malice, Ijrouten manqua son face-à-face avec le portier du Raja ( 63'), juste avant la délivrance sur une tête piquée de Benrahma (67') à la réception d'un coup franc parfaitement botté par Chakir. L'ouverture du score conjuguée à l'entrée en jeu dynamique du Burkinabé M. Samson (70'), ont eu pour conséquences de réveiller les Rajaouis qui se sont créé plusieurs occasions de but pour égaliser sans toutefois parvenir à trouver le cadre ( 70', 73', 75), confirmant ainsi leur inefficacité chronique devant le but. Malgré l'égalisation du nouvel entrant M. Samson sur un coup franc dévié par le mur (89') et une tentative de tir lointaine d'Issam Raqi qui a frôlé le cadre (90'+3), les Aigles verts n'ont jamais paru en mesure de gagner ce match en dépit de la promesse d'une finale à domicile lors de la dernière journée face au DHJ qui a écrasé la JSKT (6-1) et compte désormais une avance insurmontable sur son poursuivant immédiat (5 pts), s'envolant ainsi vers la première qualification en champions league (nouvelle formule) de son histoire avec les espoirs du Raja et de la JSKT qui est officiellement reléguée.
TOP  
BENRAHMA : 6/10
Organisateur de l’entre-jeu rbati et performant à la récupération, il a été de tout les bons coups tout en rassurant les siens par sa sérénité et sa qualité de passe.
Il a été récompensé de ses efforts en donnant l’avantage aux siens après une rageuse tête piquée prenant à contre-pied le gardien adverse.
FLOP
KADIOUI : 3/10
Auteur d’une prestation insipide, totalement absent des débats, il est passé à côté de son match à l’image de sa reprise de volée (61’) où il manque le ballon de plusieurs centimètre et se retrouve le nez dans le gazon juste avant d’être remplacé (69') par M. Samsung qui a dynamité l’entre-jeu rajaoui.

Chady Chaabi (Stagiaire)
Mardi 23 Mai 2017

Lu 541 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs