Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Catastrophe écologique évitée mais mort d’homme à Tan Tan

Le nauffrage du Silver fait encore parler de lui




Catastrophe écologique évitée  mais mort d’homme à Tan Tan
Si la catastrophe écologique a pu être évitée dans ce qui est désormais connu comme étant le problème du Silver,  le  port de Tan Tan a prouvé encore une fois qu’il mérite l’appellation de mouroir. En effet, après avoir vidé les cales du Silver, les compagnies qui s’étaient chargées de l’opération devaient également trouver le moyen de le remorquer. Pour ce faire, on avait fait venir des plongeurs professionnels de Laâyoune pour prêter main forte aux secouristes hollandais et autres. Parmi ces plongeurs, deux jeunes  qui appartiennent à la même famille. Le premier avait tendu le câble qui devait permettre le remorquage du Silver. Mais il avait constaté que l’hélice du tanker était bloquée par un autre câble qu’il fallait dénouer. C’est pour cela qu’il avait ordonné à son jeune frère, plongeur professionnel de se jeter, à l’eau pour débloquer l’hélice. N’ayant observé aucune mesure de sécurité, selon l’un de ses collègues présents au déroulement de l’opération, il était voué à une mort certaine que n’aurait certainement pas souhaitée son frère. Hélas, le jeune homme n’avait pas donné signe de vie.  Son frère qui attendait à bord d’un zodiac pour la suite de l’opération  et qui commençait à trouver longue la plongée de son frère, s’était lancé à sa recherche pour remonter à la surface avec un corps inerte, mort sans doute quelques minutes plus tôt. Toute l’opération, nous disent des témoins, s’était déroulée en l’absence des éléments de la Protection civile censés être prêts à intervenir, en cas de nécessité. Aussi la question que se sont posée ceux qui étaient là, est celle relative aux responsables de ce drame. Est-ce la commission chargée de diriger les opérations de sauvetage du navire, depuis le premier jour? Est-ce la Protection civile devant prêter assistance à tous les intervenants dans cette opération?
Ce sont des questions qui attendent encore des réponses. On note, cependant que si les secouristes ont pu éviter la marée noire dont le spectre planait sur toute la côte Sud, il y aurait tout de même lieu de déplorer un mort.
D'autre part, le drame du Silver aurait permis, selon des sources proches de l'affaire, de découvrir que la direction locale de l'agence nationale des ports ne serait en possession d’aucun plan  du port de Tan Tan. Ce qui constituerait une grave infraction aux règles internationales de la sécuritaire portuaire. L’absence de ces éléments importants de sécurité avait obligé les experts étrangers à reporter leurs activités et contrarié  la compagnie d’assurance et l’armateur propriétaire du Silver qui, devra prendre des mesures particulières, voire refuser tout affrètement  au port de Tan Tan. 

A.E.K.
Mardi 14 Janvier 2014

Lu 989 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs