Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Casablanca vibre aux rythmes du jazz




La 12ème édition du Festival de jazz, "Jazzablanca" continue de tenir ses promesses avec une très riche deuxième soirée de dimanche au cours de laquelle les Casablancais ont pu vibrer aux rythmes d'une programmation musicale de très grande qualité, au carrefour du jazz, de la soul et du funk. Après une soirée d'ouverture exceptionnelle, les festivaliers réunis à la scène Anfa ont ainsi été conviés avec les douze membres de Pink Martini à un voyage inédit à travers les langues, inspiré aussi bien du "music hall" français que de la musique cubaine et du jazz américain.
Au cours d’un concert qui aura duré plus d’une heure, la formation de Thomas Lauderdale (piano) et Storm Large (chant) a enflammé le public avec des versions énergiques et sensibles de tous leurs tubes, depuis leur premier album Sympathique, un double disque d’or sorti en 1997, en passant par "Je ne veux pas travailler", une reprise d’Edith Piaf qui les a révélés au monde entier, jusqu’à leurs derniers titres en forme de clin d’œil à Nat King Cole et Pedro Almodovar.
Pink Martini joue toujours la carte du melting-pot et du rétro. Et à l’occasion de son concert à Jazzablanca, la formation a offert au public des interprétations surprenantes en arabe avec des chansons de Fairouz et Abdelhalim Hafez.  Autre moment phare de cette édition, la journée portes ouvertes à l’Hippodrome Casa-Anfa, dédiée à la création. L'objectif étant d'offrir aux festivaliers une ambiance conviviale, des moments de partage et de découverte. Ainsi, Jazzablanca a renouvelé son initiative pour installer au sein du Village un espace dédié à la création originale.  La boutique des créateurs a été conçue par "La Caravane Ephémère".
Cet espace réunit plus de 20 marques issues des quatre coins du Maroc. Au menu, des objets et des séries limitées de créations irrésistibles avec des éditions spéciales conçues pour faire résonner Casablanca aux rythmes de Jazzablanca.
On y trouve des créations de Artmodeste, Atelier Nihal, Deborah Benzaquen, Casabeldi, Casablanca courts-circuits, Dëw, Finawa, La Petite Touche, Loon, Melzaz, NO. M Creation, Nuqta, Paloma Stella, Rock Da Kasbah, Snood'art by Hind, TanjArt, Tily cactus et Yënna. L’espace créateur restera ouvert jusqu’au jeudi 13 courant. Toujours à l’Hippodrome Casa-Anfa, au Village du festival, les Casablancais ont profité d’une ambiance décontractée devant une scène en plein air, pour savourer ses premières soirées du printemps. A 19h, le premier concert du Village a été assuré par la formation 5 o'clock, un groupe d'afrojazz composé de quatre jeunes musiciens d'Abidjan, offrant un condensé musical d’influences et d’expériences diverses. Une vraie découverte pour cette formation au style définitivement ravageur.  Au Jazz Club, Robyn Bennett, chanteuse américaine installée en France depuis dix ans, a proposé avec le band Bang Bang des compositions originales inspirées de la Nouvelle-Orléans.

Mercredi 12 Avril 2017

Lu 352 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs