Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Casablanca et Tanger parmi les villes les moins accueillantes au monde

Elles figurent désormais sur la liste noire du magazine américain Condé Nast Traveler




Casablanca et Tanger parmi les villes les moins accueillantes au monde

Casablanca et Tanger sont désormais perçues comme des villes très peu accueillantes par les touristes occidentaux. Elles font partie de la liste noire des vingt villes les moins accueillantes et les moins conviviales au monde, qui vient d’être publiée par le magazine américain Condé Nast Traveler.
Une mauvaise nouvelle qui ne plaira ni aux Tangérois ni aux Casablancais et qui aura certainement un impact négatif sur le tourisme dans ces deux villes.
  L’enquête effectuée auprès d’un échantillon de plus de 46.000 lecteurs de ce magazine, a placé, d’une part, Tanger au dixième rang mondial devant Moscou, Los Angeles et Riyad et d’autre part, derrière trois villes américaines, à savoir Atlantic City, Detroit et New Haven. Pour sa part, Casablanca est venue 18ème juste devant Bethlehem et Caracas. La ville blanche de 2013 n’a rien à voir avec l’image que lui avait dessinée le film éponyme américain de 1942 réalisé par Michael Curtiz, a souligné ledit magazine.
Selon les lecteurs dudit magazine, qui élisent chaque année le meilleur des pays visités sur la base de plusieurs critères, dont celui de la convivialité, les deux métropoles seraient trop sales et trop orientées business selon les lecteurs de Condé Nast Traveler (CNT).
Tanger et Casablanca, tout en grandissant, ont perdu beaucoup de leur charme et de leur âme, selon la même source qui précise qu’elles connaissent une expansion plus rapide que celle des autres villes marocaines et  le transport y est mauvais, le travail de plus en plus rare et l’ennui dominant.
Cet état de fait pousse leurs habitants à être moins chaleureux et moins accueillants envers les  étrangers.
L’hospitalité  marocaine tant vantée n’est plus au menu des Casablancais et des Tangérois alors qu’elle demeure de mise chez les Marrakchis et les Fassis.
La ville ocre et la capitale spirituelle occupent de bonnes places dans ce classement. Elles y figurent aux  troisième et quatrième rangs des meilleures villes d’Afrique derrière le Cap et Knysna en Afrique du Sud.
Par ailleurs, les lecteurs de Condé Nast Traveler ont choisi Florianopolis, une bourgade côtière du sud du Brésil comme la ville la plus sympathique au monde.
Les villes de cette liste ont comme point commun leur taille. Elles sont soit petites, soit de taille moyenne. Comme on pouvait s’y attendre, les grandes métropoles telles que New York, Londres et Tokyo n’y figurent pas.
On note également que, selon les lecteurs américains de ce magazine, la moitié des villes les moins accueillantes de la planète se trouvent aux Etats-Unis.

Mohammed Taleb
Samedi 17 Août 2013

Lu 3991 fois


1.Posté par boumehdi le 18/08/2013 18:56
A quand une enquête bien faite par un magazine marocain auprès des marocains sur cette triste réalité que sont devenues les centre-villes de toutes les villes marocaines et pas seulement Casa ou Tanger .Les trottoirs sont encombrés de chaises et tables et de vendeurs ambulants,les chaussées de véritables étals ou s'agglutinent mendiants occasionnels et professionnels.Parquer une voiture est une galère soumise à des gardiens clandestins,et par dessus tout une agressivité à fleur de peau . Devant les trottoirs gisent des poubelles éventrées à même le sol,victimes des trieurs professionnels.Pendant ce temps les services municipaux sont enfermés dans leurs bureaux ,tout occupés à négocier les exemptions et autres dérogations et permis de construire. Même les services concédés de voirie dorment et les camions de ramassage tout aussi repoussants._Déambuler en voiture ou à pieds est devenu un calvaire tant les bus et les taxis font ce qu'ils veulent sur les routes,car ni la police de la circulation ni les maires ne leur font entendre raison,soit que les lobbies en question pèsent sur les échéances électorales soit pire ces lobbies se croient tout permis.L'état des restaurants et des hôtels laissent à désirer,et que dire de la signalisation routière,des plans des villes ,de l'animation pendant l'été.Le niveau d'incivisme est au top,et il faut attendre des manifestations officielles pour voir les présidents de commune,les préfets de police ou les maires faire semblant de se préoccuper de l'environnement. Que dire des teles et des radios pour le rôle d'éducation ,etc.C'est les marocains qui collent un zéro de conduite et non les quelques touristes ,moins de dix millions qui nous rendent visite quand les Canaries en reçoivent 20 et la seule New York 45. Cherchez l'erreur.Le Maroc doit d'abord convenir à ses propres citoyens et non aux touristes,une manne évanescente et très aléatoire

2.Posté par mohammad le 19/08/2013 10:14
J'habite Tanger depuis 5 mois et suis vraiment déçu de la conduite des tangérois, ils ne respectent pas le code de la route, il est courant de voir 5 rangées de voiture sur une double voie à l'entrée de chaque rond point. Les transports de travailleurs et les taxis sont tous suicidaires (c'est eux avant tout le monde !). Tous les mètres carré du centre ville sont sous le contrôle d'horodateurs humains auto-proclamés gardiens de parking. Les rues piétonnes sont tellement saturées que les gens marchent volontiers sur le bord des routes, souvent à cause des étalages clandestins qui monopolisent les trottoirs. Je déteste son centre ville, moins j'y vais et mieux je me porte. De plus, les immeubles poussent comme des champignons dans cette ville, aucun plan d'urbanisme, le moindre centimètre carré est utilisé, pas d'espace verts, ce sera un échec social pour plus tard (violences, insécurité, insalubrité...), comme en France dans les quartiers. Il faut agir rapidement !

3.Posté par nadir le 20/08/2013 10:26
Bonjour/Salam alikoum,

Je suis né à Tanger où j'ai vécu jusqu'à mes 18 ans avant de partir vivre en France avec mes parents.
J'ai désormais 34 ans et j'ai vu ma ville grandir et changer ( j'évite de dire "évoluer" car c'est un terme très relatif), j'approuve avec grand regret une bonne partie de l'étude même si je là trouve biaisé. la ville a grandi trop vite...trop trop vite...la population arrivante est là pour faire du business en grande partie ou bien que de passage avec très peu d'ambition pour évoluer et faire évoluer la ville, c'est ce qui fait que la culture Tangéroise s'est dilué dans une masse "sans identité ?" comme on a pu le voir à Casablanca.

Les vrais habitant de la ville sont de moins en moins nombreux, on les trouves habituellement dans les vieux quartier populaire. les écarts écrasant et méprisant de richesse et juste flagrant...tu m'étonnes que ça joue sur le morale de habitant populaires ! les scènes où un homme cherche dans une poubelle de quoi manger devant une berline allemande de haut de gamme se sont presque banalisé. Je n'avais pas de souvenir que les gens cherchaient dans les poubelles pour manger à Tanger par pudeur même si c'est vitale....Il y a quelque années lorsque le port de Tanger était en construction un des ministres (dont je me rappel plus le nom) a dit que les marocains sont entrain de construire le nouveau CASA et pas le nouveau Tanger malheureusement...c'est juste flagrant comme l'histoire lui a donné raison...

Pendant ma scolarité jusqu'au BAC, je me souviens que presque personne était Tangérois de plusieurs génération dans la classe car c'est une ville d'accueil et de mélange : on avait des Djebli des montagnes du nord, des Rifs, des Chlouh du sud des familles de fes,....Ect....mais on avait tous une identité Tangéroise car on a grandi dans cette ville et on a assisté à une évolution "normal" de la ville et de sa population et notre différence était notre richesse justement! dans ce sens, je ne suis pas étonné par le constat de l'article...

sur le plan urbain, il y a eu beaucoup de choses de "positives" de faite c'est vrai, la ville est juste méconnaissable, mais trop de bâtiment à mon sens avec une ville qui s'étouffe en centre ville : manque de place de stationnement, pas de parking sous terrain, des rond point inutile qu'on peut très bien remplacer pas un passage sous terrain des voies....j'espère que les choses avancent dans le bon sens avec la création d'un espace d'échange entre exécutif et population pour répondre le plus justement possible au problème des habitants;

Pour finir....qui connais l'histoire de la ville? ou sont les musée? on parle de la porte de l'Afrique ici avec plusieurs civilisations qui sont passé par là...RIEN!!!!! WALOU!! ou quelques fragment de souvenir pour amuser la galerie...c'est juste grave de construire un gratte ciel sur des sites historiques, je vois ici un vrai travail de fond pour réconcilier les Tangérois avec leur ville, le maroc avec son patrimoine et le tourisme avec cette ville qui ne vous laissera pas indifférent malgré cette exigence envers un Tanger en plein mutation!

Que Dieu nous facilite d'aller vers ce qui est juste

Salam alikoum / Bonne journée

Nadir

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs