Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Casablanca à l’heure des Championnats d'Afrique de cyclisme




La 11ème édition des Championnats d'Afrique de cyclisme sur route et sur piste, qui sera organisée du 15 au 26 février à Casablanca et Benslimane sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, "sera une fierté pour notre pays et une occasion pour la sélection nationale de confirmer sa suprématie sur le plan africain", a affirmé le président de la Fédération Royale marocaine de cyclisme (FRMC), Mohamed Belmahi.
Les cyclistes marocains, leaders du classement africain (par équipes et individuel) depuis 2010, auront à croiser le fer avec des professionnels aguerris, a souligné M. Belmahi, également membre du Comité directeur de l'Union internationale de cyclisme (UCI) chargé du para-cyclisme.
"La sélection marocaine compte dans ses rangs une belle brochette de jeunes qui sont des champions d'Afrique en titre. Les moins de 23 ans sont capables de faire du très bon travail, c'est un peloton de coureurs haut de gamme", a-t-il relevé, rapporte la MAP.
Aussi, il s'est dit optimiste quant à la participation marocaine à cette édition. "Le cyclisme au Maroc se porte bien. La qualification aux Jeux olympiques de Rio 2016 de quatre coureurs témoigne que le cyclisme marocain est en bonne santé", s'est-il félicité.
Sur les efforts déployés par l'Union cycliste internationale (UCI), il a fait savoir que l'instance mondiale apporte un soutien substantiel à la FRMC en matière d'accompagnement pour vulgariser le vélo en Afrique.
Il a noté que la FRMC souhaite également avoir plus de tours et de partenariats avec les pays qui ont une grande tradition du cyclisme comme la France, l'Italie et l'Espagne.
"L'UCI est en train de faire du très bon travail au niveau africain et asiatique, cela va réchauffer l'atmosphère dans le monde du cyclisme. Je suis donc très content car au Maroc, il y a une grande implication des pouvoirs publics, du ministère de la Jeunesse et des Sports, du Comité national olympique marocain (CNOM), des entreprises nationales. Le Royaume a érigé le sport en droit constitutionnel et on assiste de ce fait à une renaissance dans le monde du sport et celui du cyclisme en particulier", a-t-il ajouté.
Pour ce qui est de l'avenir du cyclisme marocain, le président de la FRMC a soutenu que cette discipline est promise à un bel avenir s'elle continue à bénéficier du programme de haut niveau, mis en place par le CNOM et le ministère de tutelle.
En matière de lutte antidopage, il a fait état de l'engagement de la FRMC dans cette dynamique en veillant à l'application des règles prônées par l'UCI.

Lundi 15 Février 2016

Lu 459 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs