Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Casablanca : Des voleurs mis hors d’état de nuire




Casablanca : Des voleurs mis hors d’état de nuire
Une bande de quatre voleurs des grands chemins a été mise hors d’état de nuire en moins de vingt-quatre heures, en début de semaine, après leurs derniers méfaits sur l’autoroute urbaine de Casablanca, indique-t-on de source policière.
Durant la nuit de dimanche dernier, précisément entre 3h30 et 5h30 sur l’axe Casablanca-Rabat, trois automobilistes ont été victimes, séparément, de ces malandrins et ont même échappé à une mort certaine si leur véhicule s’était renversé ou avait percuté d‘autres.
Une fois descendus de leur voiture pour constater les dégâts causés à leur véhicule après avoir roulé, pour deux d’entre eux, sur de grosses pierres jetées du dessus d’un pont sur cette voie rapide alors que le troisième conducteur a dû stopper net après que le projectile ait touché une des roues, ces victimes ont eu la désagréable surprise de voir surgir du noir des chenapans qui les délesteront, sous la menace de coutelas, de tous leurs objets de valeur.
Ainsi, le premier agressé s’est vu allégé, vers 3h30, de deux téléphones mobiles, d’un ordinateur portable et de trois cent dirhams avant que ses assaillants ne profitent de l’obscurité pour détaler.
Une heure et demie plus tard, ils remettent cela avec le même procédé avant de déposséder le pauvre automobiliste d’une valise contenant tous ses effets. Inassouvis par le dernier butin, ils ont tenté un dernier coup avant le lever du jour mais manquent de pot.
Le conducteur, bloqué sur le bitume après les dommages causés à son véhicule, va donner libre cours à ses jambes en sentant la menace venir de derrière. Et l’arrivée inattendue d’un véhicule de police alors que les brigands étaient en train de fourrager le contenu du coffre de la voiture les obligea à déguerpir abandonnant, dans leur fuite, la valise de la seconde attaque. Cette dernière retrouvera son propriétaire quelques instants après à la permanence de la police.
L’enquête diligentée par les policiers, axée sur le voisinage du lieu de ces attaques particulièrement dans le bidonville Lakhlifa, a très vite abouti puisque les enquêteurs mettront le grappin, le lendemain, sur un homme, 31 ans, connu pour ses antécédents judiciaires et qui ne tarda pas à dénoncer ses trois complices et à reconnaître les faits.
Deux de ses compagnons de ces raids nocturnes ont été aussi interpellés alors que le quatrième est toujours en cavale. La police a récupéré l’ordinateur personnel de la première victime et les téléphones portables.

MAP
Samedi 15 Décembre 2012

Lu 806 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs