Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cas de fièvre aphteuse à Sidi Bennour





L’ONSSA prend les mesures
nécessaires



L'Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) a fait état samedi de cas de fièvre aphteuse relevés sur des bovins malades provenant d'une exploitation située à Douar Lmouarid dans la commune rurale Bouhmame, relevant de la province de Sidi Bennour. 
"Dans le cadre de la surveillance sanitaire de la maladie de la fièvre aphteuse, des investigations de laboratoire réalisées jeudi dernier sur des bovins malades provenant d'une exploitation située à Douar Lmouarid, commune rurale Bouhmame, relevant de la province de Sidi Bennour, ont permis de confirmer la présence de la fièvre aphteuse", note l'ONSSA dans un communiqué. Pour limiter l'extension de la maladie à d'autres exploitations, des mesures de lutte ont été immédiatement prises et appliquées, par le service vétérinaire provincial de Sidi Bennour en collaboration avec les autorités locales, au niveau de l'exploitation où la maladie a été déclarée. 
Il s'agit de la mise sous surveillance de l'exploitation et l'interdiction d'entrée ou de sortie des animaux sensibles à la maladie ainsi que leurs produits (lait, viandes, etc.), l'abattage et la destruction sur place des animaux infectés, l'obligation pour les personnes entrant et sortant du foyer de la fièvre aphteuse, des bâtiments et des locaux hébergeant des animaux sensibles, d'observer les mesures de biosécurité (mise en place de pédiluve et de rotoluve, etc...).
Il a également été procédé au nettoyage et à la désinfection de l'exploitation (locaux et matériel, etc..), à la vaccination des bovins au tour du foyer et au lancement d'une enquête épidémiologique au niveau de la zone, ajoute le communiqué. 
Par ailleurs, un comité de vigilance suit de près l'évolution de la situation sanitaire de cette maladie et tous les acteurs de terrain ont été informés et sensibilisés pour assurer une surveillance rapprochée de l'état sanitaire du cheptel national, souligne l'ONSSA, rappelant qu'une campagne de vaccination de rappel est prévue début novembre 2015.
La fièvre aphteuse est une maladie animale virale non transmissible à l'homme, contagieuse pour les espèces sensibles, notamment, les bovins. Le virus responsable de la maladie peut être véhiculé facilement par l'air dans les zones tempérées sur de grandes distances. 
Depuis son apparition en Tunisie, le 29 avril 2014, et en Algérie, le 27 juillet 2014, le Maroc a adopté une stratégie de lutte basée sur une série de mesures préventives dont la vaccination du cheptel bovin. A cet effet, deux campagnes généralisées de vaccination ont été réalisées en 2014 et 2015 et ont permis de vacciner environ 2,7 millions de têtes bovines.

Lundi 2 Novembre 2015

Lu 266 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs