Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Carrasco, le turbo de l'Atletico




Une intégration à vitesse grand V: en six mois, le Belge Yannick Carrasco s'est adapté à l'exigeante mécanique de jeu de l'Atletico Madrid, devenant l'un de ses principaux ressorts offensifs avant d'affronter le PSV Eindhoven mardi en 8e retour de Ligue des champions (aller: 0-0).
A l'Atletico, un rodage rapide  
L'été dernier, son transfert en provenance de Monaco pour une quinzaine de millions d'euros avait fait beaucoup moins de bruit que l'arrivée de Jackson Martinez, star de Porto, pour 35 M EUR.
Mais l'avant-centre colombien est vite reparti, revendu en janvier au club chinois de Guangzhou Evergrande, tandis que Carrasco a fait son trou à l'"Atleti".
C'est déjà une belle réussite pour le jeune ailier (22 ans) quand on connaît le degré de travail et d'engagement demandés par l'entraîneur de l'Atletico, Diego Simeone.
"Nous avons besoin de Carrasco", a résumé le technicien argentin fin février. "Pour sa première saison, il a peut-être été le joueur qui s'est adapté le plus vite aux besoins de l'équipe."
Il faut dire que le natif d'Ixelles, près de Bruxelles, n'a pas été freiné par la barrière culturelle: sa mère Carmen est originaire de Séville et le joueur manie parfaitement l'espagnol.
"Je me sens bien dans cette équipe, ils m'ont bien accueilli", a commenté Carrasco il y a quelques semaines. "Il y a tout pour être heureux ici, c'est une belle ville. Je pense que je peux apprendre énormément avec cette équipe et cet entraîneur-là."
Sur le terrain, un accélérateur  
Remplaçant en début de saison, Yannick Carrasco a vu son temps de jeu augmenter au fil de performances de plus en plus convaincantes.
Avec 4 buts et 4 passes décisives toutes compétitions confondues, ses statistiques pourraient être plus fournies. Mais elles ne disent pas tout de la vitesse et des dribbles déroutants de l'ancien Monégasque: l'ailier (1,80 m, 67 kg) est capable de mettre de la folie dans le jeu souvent compact de l'"Atleti", au même titre qu'Antoine Griezmann, avec qui Carrasco échange en français et dit avoir "beaucoup d'affinités".
Match après match, le Belge s'épanouit sur le flanc gauche des "Colchoneros", où Simeone lui laisse beaucoup de liberté.
"Il me laisse faire ce que je veux, si je le fais bien", a résumé le Belge dans une interview à Marca la semaine dernière, tout en reconnaissant que l'entraîneur argentin l'avait amené à davantage de rigueur défensive au sein du bloc "rojiblanco".
Au printemps, l'Euro comme moteur   
Ayant franchi un cap avec l'Atletico, Carrasco peut se montrer ambitieux pour la fin de saison, avec en ligne de mire l'Euro-2016 en France.
En novembre, l'attaquant belge a connu sa première titularisation avec les Diables rouges lors de sa 4e sélection: il a réalisé une performance remarquée contre l'Italie en match amical (3-1), assortie d'une passe décisive. De quoi rêver d'être retenu par le sélectionneur Marc Wilmots.
"Mon objectif est d'être à l'Euro mais auparavant je dois bien faire les choses avec l'Atletico", a dit à Marca le joueur formé à Genk.
Cela veut dire garder la même carburation, à commencer par mardi au stade Vicente Calderon contre Eindhoven.

Programme
Huitièmes de finale retour de la Ligue des champions
Mardi à 19h45
Atletico Madrid-PSV
Manchester City-Dynamo Kiev

Mardi 15 Mars 2016

Lu 160 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs