Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Carole Samaha et Stati clôturent Jawhara




Un “happy birthday” très spécial pour la chanteuse libanaise

La soirée de clôture du premier Festival international Jawhara a débuté sur des airs inhabituels, à la scène Annasr d’El Jadida : des dizaines de milliers de spectateurs ont chanté à l’unisson le célèbre et universel air « joyeux anniversaire » pour accueillir la star libanaise : Carole Samaha.
A la veille de ses 39 ans, on peut dire que la surprise était de taille et la joie sans égale. Très émue, la chanteuse et actrice tout de noir vêtue a longuement remercié le public, très nombreux ce soir, pour cet instant magique dont elle gardera sûrement de merveilleux souvenirs. Le tout dans une ambiance à la fois conviviale et très enflammée qui a plongé le public dans un délire festif dont seule la star aux titres à succès comme « Ettala Fiyek », « Ghaly aliyé » ou encore « Habib Albi » connaît la recette.
Assis ou debout, ils étaient des dizaines de milliers à danser sur les sonorités de la chanteuse, qui pour l’occasion, a sorti toute l’artillerie de son répertoire. A la joie des Jdidis qui ont repris en chœur toutes ses chansons proposées ce soir-là. Une parfaite maîtrise du répertoire de la belle Libanaise qui en dit long sur la place que cette dernière occupe dans le cœur du public marocain. Durant plus d’une heure, le public a eu droit à des morceaux très dansants qui ont assuré une véritable fête.  
« Je vous remercie », « vous êtes vraiment chaleureux », a lancé à la fin de sa prestation la star drapée de l’étendard marocain. Avant de recevoir un présent des organisateurs, sous des ovations nourries d’un public visiblement  satisfait.
La deuxième partie de cette soirée s’est jouée sur des airs chaâbis merveilleusement interprétés par le grand chanteur Stati. Violon à la main, le verbe à la fois doux et vibrant, le chanteur a confirmé de la meilleure manière tout le bien que les mélomanes pensent de sa musique et de ses compositions. Celui que l’on considère comme un artiste des plus actifs de la chanson du chaâbi marocain a offert au public une prestation volcanique digne de sa réputation.  Esquissant des pas de danse  à volonté, les festivaliers ont tout bonnement suivi leur artiste jusque tard dans la nuit, une complicité qui est sans rappeler l’amour que lui témoignent les habitants d’El Jadida, heureux et fiers d’applaudir un de leurs fils.
Il faut dire que l’artiste, qui s’est spécialisé à ses débuts dans l’animation des cérémonies du genre mariage, fiançailles, circoncision, moussem, a gardé son entrain à faire bouger des foules. Ce soir, il a tout simplement rappelé à ses fans qu’ils peuvent toujours compter sur lui pour créer de la joie autour de lui.
La clôture du festival devait intervenir un peu plus tard dans la nuit avec un déluge de feux d’artifice.
Pour rappel, le Festival Jawhara s’est tenu simultanément dans les villes d’El Jadida, Azemmour et Sidi Bouzid. Outre la musique, ce premier rendez-vous provincial a abrité des ateliers, parades, expositions d’art et vidéos ainsi que des spectacles de théâtre, sous l’impulsion de la Province d’El Jadida et de l’Association Doukkala.

ALAIN BOUITHY
Lundi 25 Juillet 2011

Lu 358 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs