Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Camps de Tindouf : Le Maroc appelle le HCR à recenser les populations sans tarder




Camps de Tindouf : Le Maroc appelle le HCR à recenser les populations sans tarder
Le Maroc a appelé, mercredi à New York, le Haut Commissariat aux Réfugiés (HCR) à mettre en œuvre «dans les meilleurs délais» un plan d'action pour le recensement et l'enregistrement des populations dans les camps de Tindouf, en Algérie.
«Le HCR, fort de l'appui clair du Secrétaire Général (de l'ONU) est désormais appelé à entreprendre sans tarder les démarches nécessaires auprès des autorités algériennes pour qu'un plan d'action pour le recensement et l'enregistrement desdites populations soit établi et mis en œuvre dans les meilleurs délais», a déclaré le représentant permanent du Royaume auprès de l'ONU, l'ambassadeur Mohamed Loulichki.
Dans son dernier rapport sur la question du Sahara, le Secrétaire Général de l'ONU, Ban Ki-moon, a demandé, «sans aucune forme d'ambiguïté, qu'une « réflexion sérieuse » soit engagée pour procéder au recensement de ces populations et de mettre en œuvre un programme d'entretiens individuels», a rappelé l'ambassadeur, regrettant que cet appel soit à ce jour «ignoré par l'Algérie».
Cet appel du Secrétaire Général est, «à ce jour, toujours ignoré par l'Algérie, qui continue de conditionner l'enregistrement à la solution politique du différend sur le Sahara marocain alors qu'il s'agit fondamentalement d'une opération guidée par le souci de la protection des populations des camps de Tindouf», a insisté l'ambassadeur qui s'exprimait devant la 3ème commission de l'Assemblée générale des Nations Unies.
«Face à cette attitude obstructionniste de l'Algérie, au demeurant intenable et irrecevable, l'urgence d'une telle action du HCR est doublement justifiée» aussi bien au regard des droits de l'Homme que du respect dû à la communauté des donateurs, a insisté le diplomate.
D'une part, les populations qui ont fui par centaines les camps cette année, au péril de leur vie, pour rejoindre le Maroc démontre amplement où se situent les violations des droits de l'Homme et où règne la quiétude et le respect de la dignité humaine», a fait observer M. Loulichki, citant le cas de Mustapha Salma Ould Sidi Mauloud.

MAP
Vendredi 5 Novembre 2010

Lu 432 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs