Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Camps de Tindouf : La tribu d’Ouled Dlim s’élève contre la campagne d’exactions et d’arrestations




Camps de Tindouf : La tribu d’Ouled Dlim s’élève contre la campagne d’exactions et d’arrestations
Des chioukhs, des notables, des élus et d'autres sensibilités de la tribu d’Ouled Dlim ont dénoncé vigoureusement la récente campagne d'arrestations, d'intimidations, des courses-poursuites et de violations graves des droits de l'Homme à laquelle procède le Polisario contre leurs frères dans les camps de Tindouf.
Dans un communiqué rendu public à l'issue d'une rencontre tenue dimanche soir à Dakhla, ils ont désavoué ces abus auxquels sont exposés leurs frères de la tribu d’Ouled Dlim et d'autres tribus sahraouies dans les camps de Tindouf, à la suite du soulèvement qu'ont connu samedi dernier ces camps en protestation contre les harcèlements et les détentions lors d'un festival tenu au début du mois courant à Tindouf.
Ils ont fait porter la responsabilité de ces violations, commises au mépris des chartes internationales, au gouvernement algérien, appelant le secrétaire général de l'ONU, le Conseil de sécurité des Nations unies, les organisations gouvernementales et non gouvernementales des droits de l'Homme et la communauté internationale à intervenir d'urgence pour la protection des droits et des libertés des Sahraouis dans les camps de Tindouf, en territoire algérien.
Les participants à cette rencontre ont réclamé la libération immédiate des Sahraouis prisonniers et détenus à la suite du soulèvement du 20 mai dans les camps de Tindouf.
Ils ont demandé l'introduction de la question des droits de l'Homme au 7ème round des pourparlers informels sur le Sahara en vue d'assurer la protection des droits et des libertés des Sahraouis dans les camps de Tindouf contre la tyrannie du Polisario.
Ces chioukhs, notables, élus et autres membres de la tribu d’Ouled Dlim ont exhorté, par ailleurs, la communauté internationale “à faire pression en vue d'imposer l'autonomie sous souveraineté marocaine en tant que solution unique en mesure de garantir la sécurité, la stabilité et le développement de la région et de contribuer à l'édification d'un Maghreb arabe uni et solidaire”.
Ils ont, d'autre part, exprimé leur adhésion agissante et spontanée au projet moderniste initié par SM le Roi Mohammed VI dans les provinces du Sud, sur des bases solides de développement, de démocratie et de respect des droits de l'Homme, faisant part de leur fierté des initiatives réformistes courageuses et des projets de développement pionniers conduits par le Souverain. 

MAP
Mardi 24 Mai 2011

Lu 982 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs