Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CHU Ibn Rochd : Elan de solidarité avec Ahmed Salhi




La décision jugée par d’aucuns d’arbitraire de muter Ahmed Salhi, infirmier chef, du bloc opératoire central du CHU Ibn Rochd à Casablanca, a suscité un élan de solidarité qui va grandissant.
A l’issue d’une réunion urgente, le bureau national du Syndicat national de la santé, affilié à la Fédération démocratique de la FDT, a rendu public un communiqué dans lequel il dénonce cette décision prise par le directeur du Centre à l’encontre d’Ahmed Salhi.
Qualifiée d’injuste et d’illégale, la décision de muter le  secrétaire général du bureau syndical local du CHU, Ahmed Salhi, connu pour son grand dévouement et son abnégation pour son noble métier est tout simplement, selon le SNSP,  un règlement de compte qui a vidé le règlement intérieur de son essence.  
Tout en appelant la direction du CHU à revoir sa décision, le Syndicat national de la santé publique avertit contre les répercussions de cette décision et appelle le ministère de la Santé à intervenir pour rétablir l’ordre.
En signe de solidarité avec Salhi,  un sit-in de protestation a été également organisé par le personnel médical et infirmier ainsi que celui de l’administration du  Centre hospitalier Ibn Rochd.
Dans ce cadre, le bureau syndical du syndicat local du centre, affilié à la FDT, et afin   d’attirer l’attention de l’opinion publique et du ministère de la Santé, a lui aussi  rendu public un communiqué dans lequel il jette la lumière sur la situation malsaine et les pratiques scandaleuses qui règnent dans le Centre.  Il a appelé la Direction à faire preuve de naturalité dans le traitement des dossiers administratifs en optant pour la transparence et l’équité et non pas pour une politique de deux poids deux mesures.
Par ailleurs, le personnel de la santé dans la Région Marrakech-Tensift- Al Haouz ont dénoncé, selon un communiqué, cette décision irresponsable contraire aux règles juridiques et administratives.  A rappeler qu’un bras de fer avait opposé certains enseignants-chercheurs de la Faculté de médecine  et de pharmacie de Casablanca et le bureau local  des fonctionnaires du Centre hospitalier Ibn Rochd.  A l’origine du conflit, selon la version des enseignants-chercheurs, le comportement irresponsable de l’infirmier chef et les visées de certains enseignants qui font des mains et des pieds pour imposer leur autorité dans ce service et l’exploiter à des fins personnelles selon le bureau local des fonctionnaires d’Ibn Rochd.
Qualifiés de «poches de résistance» par le bureau syndical local, certains enseignants-chercheurs de la Faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca n’avaient pas lésiné sur  les moyens pour  entraver, à trois reprises, la tenue du Conseil d’administration  du CHU, exercer la pression et terroriser  les chercheurs intègres. Le but inavoué était, selon le bureau local, de les évincer des services vitaux et donc de faire main basse sur tous les services.

LARBI BOUHAMIDA
Samedi 26 Novembre 2011

Lu 1276 fois


1.Posté par abkari le 27/11/2011 11:34
CET ARTICLE NE REFLETE PAS LA REALITE; LA PERSONNE CONCERNEEPAR CET ARTICLE EST UNE PERSONNE QUI DEFEND L 'ADMINISTRATION, LE DIRECTEUR EN PARTICULIER ,IL A PROFITE DE SA SITUATION ADMINISTRATIVE (QUI LUI A ETE OCTROYE PAR LE DIRECTEUR) POUR DISTRIBUER DES AVANTAGES ILLEGAUX(CONGES NON DECLARES DU PERSONNEL SOUS SA TUTELLE, FACILITER L'ABSENCE DE CERTAINS EMPLOYES POUR LEUR PERMETTRE D'EXERCER PLUS DANS LE PRIVE.IL ASSURE SA FONCTION AVEC UNE GRANDE SOUMISSION AU DIRECTEUR.IL ESSAYE DE S'OPPOSER AUX FORCES DEMOCRATIQUES DU CHU QUI ONT DENONCE DE GRANDES IRREGULARITES DANS LA GESTION DU CHU NOTAMMENT DANS L'ATTRIBUTION DES MARCHES(MARCHE DES REPAS, DU MATERIEL CARDIOVASCULAIRES).TOUTES CES INDICATIONS SONT VERIFIABLES.D'AILLEURS GRACE A CES FORCES DEMOCRATIQUES ET SUITE A LEUR DEMANDE PAR LE BIAIS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION UNE INSPECTION DU MINISTERE DES FINANCES EST ACTUELLEMENT EN TRAIN DE MENER UNE EVALUATION DE LA GESTION DES FINANCES;

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs