Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

CAN-2013 : L'Egypte ruine ses statistiques




CAN-2013 : L'Egypte ruine ses statistiques
L'Egypte a concédé vendredi face à la République centrafricaine (2-3), en match aller du premier tour des qualifications pour la Coupe d'Afrique des nations 2013, sa première défaite à domicile depuis l'instauration de ces éliminatoires il y a 47 ans.
Septuple lauréate de l'épreuve, l'Egypte qui restait sur 38 victoires de suite dans ce type de rencontres devant son public, a du coup sérieusement compromis ses chances de qualification.
Les Pharaons, vainqueurs de la CAN en 1957, 1959, 1986, 1998, 2006, 2008 et 2010, devront s'imposer le 30 juin à Bangui pour espérer poursuivre leur route vers le tournoi qui aura lieu en Afrique du Sud.
"Mes joueurs étaient épuisés après le match contre la Guinée (victoire 3-2 à Conakry en qualifications pour le Mondial-2014, NDLR) seulement cinq jours plus tôt", a déclaré le sélectionneur américain de l'Egypte, Bob Bradley.
"Je ne m'attendais pas du tout à une telle issue. Nous avons eu de nombreuses défaillances au cours de ce match, mais notre équipe n'a pas montré son vrai visage", a-t-il continué.
"Cette défaite est une sévère leçon à retenir pour moi et mes joueurs: ne jamais sous-estimer l'adversaire, quel qu'il soit".
Bradley a pris en charge l'équipe d'Egypte l'année dernière en remplacement de Hassan Shehata qui avait quitté son poste après avoir échoué à qualifier la sélection pour la phase finale de la CAN-2012 qui était organisée conjointement par le Gabon et la Guinée Equatoriale.

Le portable du ministre à la rescousse

Le ministre de l'Agriculture centrafricain a prêté son téléphone portable à la radio nationale pour permettre à l'envoyé spécial de la radio de commenter en direct vendredi depuis Alexandrie le match Egypte-Centrafrique, a constaté un journaliste de l'AFP.
La radio n'arrivait pas à établir la liaison avec son correspondant dans le stade d'Alexandrie avec la ligne fixe de la Société nationale, et n'avait pas assez de crédit pour payer la télécommunication avec un opérateur de téléphonie mobile privé.
Les auditeurs, frustrés, se sont mis à envoyer du crédit par SMS, avant que le ministre de l'Agriculture, Fidèle Ngouandjika, ne se rende à la radio à Bangui pour prêter son portable à la station qui a ensuite pu appeler son correspondant et retransmettre le match intégralement à partir de la demi-heure de jeu.


Libé
Lundi 18 Juin 2012

Lu 337 fois


1.Posté par semian le 18/06/2012 10:43
Quelle honte!!!!! Même une retransmission qui ne coute même pas grande chose, alors qu'on roule de belle voitures, on construit de beaux châteaux... C'est mieux de vendre le pays, partager l'argent entre les centrafricains et chacun va là où il veut.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs