Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

C'est la rentrée: faites contrôler la vue de vos enfants




Vous préparez la rentrée? N'oubliez pas de faire contrôler la vue de vos enfants, comme le rappelle l'ASNAV (Association Nationale pour l'Amélioration de la Vue) qui insiste sur l'importance des contrôles réguliers des capacités visuelles des enfants et cela dès le premier âge.
L’ASNAV précise dans un communiqué qu’un dépistage précoce systématique éviterait notamment aux enfants souffrant d'amblyopie de perdre la vision d'un oeil. Dans cette pathologie fonctionnelle, l'oeil ne présente pas toujours de trouble apparent, mais l'acuité visuelle est très faible et les images qui parviennent au cerveau sont de mauvaise qualité. L'oeil devient alors paresseux, il n'apprend pas à voir.
Traités avant 3 ans, les enfants atteints d'amblyopie récupéreront une acuité normale. Entre 3 et 6 ans, ils ne récupèreront que 50% de la vision et à l'âge de l'apprentissage de la lecture, la récupération est beaucoup plus aléatoire, plus lente et plus contraignante.
L'amblyopie n'est pas le seul problème lié à la vision des enfants. Chaque année 800.000 enfants viennent au monde. Parmi eux, 100.000 ont, ou vont avoir, un défaut visuel (myopie, hypermétropie, astigmatisme, strabisme) et 10.000 auront une pathologie oculaire demandant une très grande attention. Environ 10% des enfants âgés de moins de 5 ans présentent une ou plusieurs anomalies visuelles.
Dépistés et corrigés très tôt, ces défauts peuvent êtres très vite oubliés et plus cette détection est tardive, plus la vision normale sera difficile, voire impossible à retrouver. Mais au quotidien, les défauts visuels des enfants peuvent être difficiles à percevoir et à détecter.
Les parents ont un rôle important, ils doivent être attentifs à la vue de leur enfant. Des signes suspects pourraient justifier une visite chez l'ophtalmologiste: l'enfant est prématuré; une lueur blanche apparaît dans sa pupille; il existe des cas de strabisme dans la famille; l'enfant refuse de gribouiller, se désintéresse des puzzles ou autres activités visuelles.
D'autres signes doivent attirer l'attention: l'enfant est maladroit, se cogne partout, vous regarde de côté - il cligne fréquemment des yeux, fronce les sourcils, a les yeux rouges, qui piquent ou pleurent; il a des maux de tête ou des douleurs dans la nuque; il dessine, écrit ou lit le nez collé au cahier, il lui arrive de perdre sa ligne en lisant et de la relire deux fois.

AP
Vendredi 4 Septembre 2009

Lu 185 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs