Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bulgarie : Des archéologues mettent au jour une ville préhistorique




Bulgarie : Des archéologues mettent au jour une ville préhistorique
Des archéologues ont mis au jour dans l'est de la Bulgarie une ville préhistorique susceptible d'être la plus vieille d'Europe, fondée autour d'une exploitation de sel, qui pourrait expliquer aussi l'origine d'autres richesses mises à jour dans la région.Les archéologues ont ainsi découvert des ruines de maisons à deux étages, de sanctuaires et d'un portail, ainsi que de bastions et de trois murailles.
Ces vestiges datés au carbone appartiennent à l'époque du chalcolithique moyen et tardif, soit entre 4700 et 4200 avant J.-C..
"Il s'agit de la plus ancienne ville préhistorique. Nous ne parlons pas de ville dans le sens des cités-Etats grecques, des villes romaines ou médiévales, mais de ce que fut, pour les archéologues, une ville au cinquième millénaire avant Jésus-Christ", a expliqué le chef de l'expédition Vassil Nikolov .
Ces découvertes sont "extrêmement intéressantes", commente l'archéologue Krum Bachvarov de l'Institut national d'archéologie, en particulier les différentes positions des corps et des objets découverts dans les tombes, qui diffèrent des autres tombes datant du néolithique mises au jour en Bulgarie.
Les fouilles, menées par une équipe d'experts bulgares, ont commencé en 2005 sur le site Provadia-Solnitsata. Les archéologues se sont rendus compte seulement récemment que la localité fortifiée d'environ 350 habitants, centre religieux et de commerce, répondait aux critères de ville préhistorique.
"C'est un site merveilleux... Il y a du travail pour plusieurs générations d'archéologues", souligne M. Nikolov.
Les résultats sont analysés par un anthropologue britannique, un expert japonais en céramique et une équipe allemande chargée de dater les trouvailles. Provadia-Solnitsata devint ce qu'elle était grâce aux énormes dépôts de sel dans la région située près de la mer Noire - les plus larges des Balkans et les seuls dont l'exploitation remonte au 6e millénaire av. J.-Ch., détaille l'expert.
 "Il s'agit de la première fois que des archéologues ont découvert des traces de production de sel à une époque aussi reculée en Europe du sud-est et en Anatolie occidentale (...) et ont réussi à le prouver par des données scientifiques et archéologiques", précise M. Bachvarov.

Libé
Lundi 29 Octobre 2012

Lu 309 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs