Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bruce Willis dans “Die Hard”




Bruce Willis  dans “Die Hard”
L’acteur américain Bruce Willis s’est déclaré lundi partant, à 58 ans, pour rempiler dans un nouvel épisode de la saga “Die Hard” avec l’acteur australien Jai Courtney, son fils dans le dernier opus.
“Jai et moi, on est les gars parfaits pour +Die Hard+”, a déclaré Bruce Willis, inoxydable inspecteur John McCLane de la saga, lors d’une conférence de presse à Paris en présence de l’acteur australien.
“La Fox espère beaucoup qu’on vivra assez longtemps pour aller peut-être un jour sur la Lune avec l’aventure +Die Hard+”, a-t-il ajouté avec malice en répondant à une question sur sa propre longévité par rapport au rôle.
Bruce Willis a expliqué qu’il continuerait sans doute “tant qu’il pourra courir!”
Dans “Die Hard, belle journée pour mourir”, l’inspecteur John McClane débarque à Moscou pour venir en aide à son fils Jack emprisonné, et qui se révèlera être un agent de la CIA. Malgré un conflit ouvert entre eux, père et fils lutteront ensemble contre la mafia russe et des politiciens véreux et empêcheront un vol d’armes nucléaires.
Pour Jai Courtney, ce conflit familial était intéressant car “les deux personnages se complètent”.
Vingt-cinq ans après “Piège de cristal”, ouvrant la saga “Die Hard”, Bruce Willis a raconté qu’il abordait chaque volet avec l’idée “de faire un film aussi bon que le premier”.
“Je suis en compétition avec moi-même, un plus jeune moi-même. C’est assez étrange de se voir à 31 ans dans le premier, puis à 40, et là à 57 ans”, a-t-il ajouté.
“J’essaie en tout cas de garder le personnage tel qu’il est depuis le début”, a souligné l’acteur.
“McClane sait tout sur tout, il pense qu’il a des réponses à tout, mais quand il arrive à Moscou, il est perdu et donc il doit faire les choses à sa manière”, a expliqué “l’inspecteur McLane”.
Alors que beaucoup d’acteurs passent derrière la caméra, Bruce Willis a dit ne pas être intéressé. Pour lui, être réalisateur, “c’est le boulot le plus dur de l’industrie du cinéma”.

Libé
Samedi 16 Février 2013

Lu 733 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs