Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Brèves du monde




Brèves du monde
Liban
La Syrie a émis un mandat d’arrêt contre l’ancien Premier ministre libanais Saad Hariri pour «crimes terroristes» en l’accusant de financer et d’armer les insurgés cherchant à renverser le président syrien Bachar al Assad. L’agence officielle de presse syrienne Sana ajoute qu’une mesure similaire a été prise contre Oqab Saqr, membre du Courant du Futur de Saad Hariri, et contre l’opposant syrien Louay Meqdad. La Syrie a saisi Interpol. Saad Hariri est le fils de Rafic Hariri, Premier ministre libanais assassiné en février 2005 dans un attentat pour lequel un tribunal soutenu par l’Onu accuse des membres du Hezbollah libanais, mouvement soutenu par Damas.

Venezuela
L’état de santé d’Hugo Chavez est «stable» après son opération du cancer subie mardi à Cuba, selon un communiqué officiel, mais la convalescence du président s’annonce «complexe et difficile», a prévenu mercredi son vice-président et dauphin désigné, Nicolas Maduro. Les médecins ont indiqué que «le patient est dans un état stable, dans un processus évolutif», a déclaré mercredi soir le ministre vénézuélien de la Communication et de l’Information, Ernesto Villegas, dans un communiqué lu à la télévision.
 
France
Le blocage persistait mercredi à l’UMP sans qu’aucune issue ne se dessine, Jean-François Copé renvoyant à «début janvier» l’échéance de nouvelles propositions et balayant par avance la consultation annoncée des parlementaires pour obtenir un nouveau vote rapidement.
«Au début du mois de janvier, je dirai très concrètement ce que je propose pour sortir de cette crise» et «je dirai de manière très claire ce que je souhaite faire pour notre parti», a annoncé sur Europe 1 le président proclamé de l’UMP, prenant quasiment acte d’un échec des négociations avec François Fillon.
Après un cinquième tête-à-tête mardi, le blocage persiste toujours sur le calendrier d’un nouveau vote des militants pour désigner le président du parti, François Fillon exigeant un scrutin au premier semestre 2013, Jean-François Copé ne l’acceptant qu’après les municipales de mars 2014.

Libé
Vendredi 14 Décembre 2012

Lu 191 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs