Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bras de fer sino-japonais : Le conflit avec la Chine s’invite à la table du grand capital japonais




Bras de fer sino-japonais : Le conflit avec la Chine s’invite à la table du grand capital japonais
Petites causes, grands effets: à cause du conflit territorial autour des îles Senkaku en mer de Chine orientale, l’administration chinoise bloquerait des transactions japonaises portant sur des milliards de dollars. C’est en tout cas ce que certains pensent à Tokyo.
Ces fusions et acquisitions de firmes nippones requièrent en effet l’aval des autorités de plusieurs pays, en raison de leurs ramifications internationales.
Ainsi le rachat pour 3,9 milliards d’euros du groupe publicitaire britannique Aegis par son homologue japonais Dentsu, n°1 du secteur au Japon, a-t-il dû être décalé de plusieurs semaines à cause des délais de traitement du dossier par les autorités chinoises de la concurrence, alors que les sept autres pays concernés ont déjà donné leur imprimatur.
«A l’heure actuelle, les procédures sont en cours auprès du ministère du Commerce chinois, mais nous n’avons pas encore reçu son approbation», a expliqué Dentsu.
Même motif, même punition pour la maison de commerce Marubeni qui attend toujours le tampon des autorités chinoises. Elle a annoncé en mai son intention de racheter le négociant en céréales américain Gavilon pour 3,6 milliards de dollars mais n’a pas encore pu concrétiser cette opération. Et la suspension de deux autres affaires a été annoncée depuis jeudi.
C’est d’abord le groupe de BTP Daiwa House qui a indiqué reporter à une date indéfinie l’achat de son compatriote du même secteur Fujita. Il a précisé qu’il ne pouvait réaliser cette opération dans les temps envisagés au départ «en raison des procédures légales en cours avec la Chine».
Le géant japonais de l’électronique Sony, enfin, a dû reporter vendredi à avril 2013 la création d’une coentreprise de technologies et instruments médicaux avec le numéro un mondial des endoscopes, Olympus, pour cause de délai d’obtention des feux verts nécessaires.
Selon la presse nippone, le blocage viendrait dans ce dernier cas des autorités de la concurrence de Chine et de pays d’Europe de l’Est.
Les économistes soulignent que les délais administratifs ont toujours été plus longs avec les Chinois que dans la plupart des autres pays, mais nombre de Japonais voient cette fois derrière ces tracasseries une mesure de rétorsion de Pékin à propos des îles Senkaku.
Cet archipel inhabité de mer de Chine orientale, appelé Diaoyu par Pékin qui le revendique avec force, a été en partie nationalisé en septembre par Tokyo qui en a racheté plusieurs îlots à son propriétaire privé nippon.
D’importantes manifestations antinippones, émaillées de violences, ont eu lieu alors dans de nombreuses villes chinoises, avant que Pékin ne mette le holà. Des navires gouvernementaux chinois croisent depuis lors régulièrement dans les eaux territoriales de ces îles contrôlées par le Japon.
Ce conflit a déjà entraîné d’importantes conséquences économiques entre les deux géants asiatiques, importants partenaires commerciaux.
Les ventes de divers produits nippons, notamment les automobiles, ont notamment chuté, faisant réfléchir certains entrepreneurs japonais sur l’opportunité d’investir de nouveau dans l’Empire du Milieu.
Malgré certains espoirs, l’arrivée d’une nouvelle équipe dirigeante à la tête du Parti communiste et de l’Etat chinois et la victoire des conservateurs nippons aux législatives japonaises n’ont pour l’instant pas entraîné d’amélioration du climat.

AFP
Samedi 22 Décembre 2012

Lu 301 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs