Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bras de fer entre gouvernement et manifestants en Thaïlande

L’explosion d’une bombe fait 28 blessés à Bangkok




Bras de fer entre gouvernement et manifestants en Thaïlande
Un engin explosif a fait 28 blessés dans les rangs des manifestants antigouvernementaux thaïlandais et d’autres violences ont éclaté à Bangkok, vendredi, alors que le mouvement de contestation du Premier ministre Yingluck Shinawatra donnait depuis plusieurs jours des signes d’essoufflement.
La police a indiqué que la bombe artisanale avait été lancée par des inconnus sur un cortège d’opposants conduits par leur chef de file, Suthep Thaugsuban, près de l’université Chulalongkorn, dans le centre de la capitale.
Le bilan a été fourni par l’Erawan Medical Center, qui coordonne les hôpitaux de Bangkok. La vie des blessés ne serait pas menacée.
«Suthep n’était qu’à trente mètres de l’endroit où les assaillants ont lancé leur bombe», a déclaré un porte-parole du mouvement de contestation, Akanat Promphan.
Le leader de l’opposition, qui a appelé ses partisans à paralyser Bangkok jusqu’à ce que Yingluck se résigne à démissionner, n’a pas été blessé.
Le ministre thaïlandais des Affaires étrangères, Surapong Tovichakchaikul, avait estimé un peu avant l’attaque qu’il «était temps» pour le gouvernement de reprendre le contrôle de Bangkok.
Cette remarque traduit l’impatience croissante des autorités face à la mobilisation des opposants qui bloquent l’accès à certains ministères et contrôlent plusieurs carrefours de la capitale.
Interrogé pour savoir si le gouvernement entendait prendre des mesures pour sortir de cette impasse qui dure depuis plusieurs semaines, le ministre a répondu: «Bientôt. Il est temps. Nous devons commencer à faire quelque chose».
Yingluck Shinawatra, accusée d’être soumise à l’influence de son frère Thaksin, ex-Premier ministre vivant en exil, a dissous le Parlement pour tenter de résoudre la crise politique et a convoqué des élections législatives anticipées qui doivent se tenir le 2 février.
La chef du gouvernement et son parti Puea Thai sont quasiment certains de remporter ce scrutin en raison de la solide implantation dont ils bénéficient dans les milieux populaires et ruraux, notamment dans le nord de la Thaïlande.
L’opposition, principalement constituée de membres de la bourgeoisie moyenne urbaine et de partisans de la monarchie, a décidé de boycotter les élections et souhaite mettre fin à la domination de la famille Shinawatra sur la vie politique.
Les manifestants ont réussi à paralyser plusieurs ministères et se rendent chaque jour de camps qu’ils ont érigés à Bangkok vers sept carrefours de la capitale.
Outre l’engin explosif lancé sur les manifestants, d’autres incidents violents ont été signalés vendredi.
Des centaines de personnes circulant à moto ou dans d’autres véhicules se sont rendues dans le quartier des administrations occupé par les manifestants et des heurts se sont produits.
Le mécontentement semblait se cristalliser vendredi autour du bureau de délivrance des passeports.
«Ils ont dit qu’ils étaient en colère contre les manifestants antigouvernementaux qui bloquaient la circulation là-bas et qui leur interdisaient l’accès aux administrations gouvernementales, en particulier le service des passeports», a dit le secrétaire général du Conseil de sécurité nationale, Paradorn Pattanatabut. 

Samedi 18 Janvier 2014

Lu 135 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs