Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Boxe : Très confiant, Arjaoui espère la neutralité de l'arbitrage




Boxe : Très confiant, Arjaoui espère la neutralité de l'arbitrage
Auteur d'un début prometteur aux Jeux olympiques de Londres en se qualifiant sans conteste pour les quarts de finale de sa catégorie (super lourd/+91kg), le champion marocain Mohamed Arjaoui est très confiant pour la suite des compétitions.
Après une victoire haut la main contre le Camerounais Blaise Yepmou Mendouo au tour précédent (15-6), il affiche une grande volonté de poursuivre sur le même rythme face à l'Italien Roberto Cammarelle, qu'il devra affronter en quarts de finale, lundi prochain.
"Je suis arrivé à Londres avec la ferme détermination de décrocher une médaille et je vais m'investir à fond pour atteindre cet objectif", a-t-il affirmé, se disant très confiant en ses capacités, même si l'adversaire est de taille.
Effectivement, la partie s'annonce très difficile face à l'Italien qui est double champion du monde et champion olympique.
"C'est un challenge pour moi. Je le connais. Sa tactique est basée sur les contre-attaques et je vais donc essayer de le surprendre dès le premier round et marquer des points sans en encaisser", a expliqué Arjaoui, ajoutant que le seul défi dont il ne pouvait rien reste l'arbitrage.
"J'espère la neutralité et l'impartialité de l'arbitrage, qui demeure un des points noirs de cette édition, de l'avis de plusieurs boxeurs", a-t-il dit, se remémorant l'expérience vécue il y a quatre ans à Pékin au même tour (quarts de finale), lorsqu'il a été déclaré perdant par les juges face à un adversaire américain alors qu'ils étaient à égalité au terme du temps réglementaire.
Selon lui, déjà les pugilistes Mehdi Khalsi et Mohamed Bakri ont fait les frais de la partialité de l'arbitrage.
Par ailleurs, Arajoui a indiqué sentir une énorme pression après la sortie prématurée des autres boxeurs.
"Je sais que je suis très attendu après l'élimination précoce de mes coéquipiers dès les premiers tours et j'espère être à la hauteur", a-t-il souhaité.
Pour le directeur technique national Othmane Fadli, Arjaoui se présentera sur le ring avec les mêmes chances que son challengeur italien.
"Il a les moyens qui lui permettent de faire un bon combat et de battre l'Italien qui est pourtant devancé par sa renommée", a-t-il souligné, versant lui aussi dans la partialité révélée des arbitres.
"Plusieurs délégations comme nous et même des spécialistes et experts l'ont confirmé. Des boxeurs ont bénéficié du favoritisme des juges aux dépens d'autres", a-t-il regretté.
Par ailleurs, M. Fadli s'est dit conscient de la mission qui lui incombe avec ses protégés d'honorer le statut de leur discipline en tant que seul sport avec l'athlétisme à avoir offert au Royaume des médailles olympiques.
En effet, sur les 21 médailles obtenues par les sportifs marocains aux Olympiades depuis 1960, trois ont été l'œuvre du noble art, à mettre à l'actif des frères Abdelhak et Mohamed Achik et Taher Tamsamani.
Les chances de médaille en boxe reposent également sur la championne Mahjouba Oubtil, première pugiliste marocaine à disputer les Jeux olympiques.
Exempte du 1er tour, elle devra affronter lundi en quarts de finale la Brésilienne Adriana Araujo ou la Kazakhe Saida Khassenova.
Que ce soit pour Arjaoui ou Oubtil, une victoire au prochain tour est synonyme de podium. En 2008 à Pékin, dix pugilistes étaient en lice et un seul est parvenu à atteindre les quarts de finale, contre deux sur huit à Londres.
Les six autres ont été éliminés d'entrée, à savoir Abdelhak Aatkani (64 kg), Abdelali Daraa (-49 kg), Badr-Eddine Haddioui (-75 kg), Aboubakr Seddik Lbida (-56 kg), Mehdi Khalsi (-69 kg) et Ahmed Barki (-81 kg).

SALAH AOUNI (MAP)
Samedi 4 Août 2012

Lu 775 fois


1.Posté par M EL Khaldi le 04/08/2012 15:15
votre ligne éditoriale ( d'un point de vue uniquement sportive) me révolte. Que ce soit au niveau du football, comme la box, vous ne mettez jamais les sportifs devant leurs responsabilités, c'est toujours de la faute d'un tiers , que ce soit l’entraîneur, l'arbitre ou le terrain. Ne pensez vous pas que si un pays de 30M d'habitant n'a toujours pas de médaille c'est qu'il y a un autre souci qu'un mauvais coach ou un mauvais arbitre?

C'ést à cause de ce genre de réactions que le sport marocain se complaît dans sa médiocrité.

2.Posté par Libé Libé le 04/08/2012 23:03
L'article en question est signé "SALAH AOUNI (MAP)" et n'engage que son auteur. Quant à à la ligne éditoriale sportive de Libé veuillez vous en référez aux articles archivés. Vous verrez que vous vous trompez. Tout en vous laissant à votre conscience, au plaisir de vous relire.
Admin

3.Posté par M El Khaldi le 05/08/2012 12:48
Justement , mon commentaire ne faisait pas allusion uniquement à cet article. Je parles aussi des critiques très virulente envers Mr Gerets après notre échec à la CAN, ou encore la même réaction virulente envers l’entraîneur de l'équipe olympique.

Qu'en est-il des 11 hommes sur le terrain? à ce que je sache nous n'avons jamais fait aucun résultat ( si ce n'est cette finale de la can contre la Tunisie) Hors un grand nombre de coach sont passé par cette équipe. ne pensez vous pas qu'il faille mettre les joueurs face à leur responsabilité plutôt que de toujours chercher un bouc émissaire?

Nos joueurs avec leur comportement de stars, intouchables et adulé même quand il perdent, qui ne mouillent pas leur maillot , voila la vrai raison de nos échecs.

ET quand je lis ce boxeur se plaindre à l'avance de l'arbitrage , cela me révolte pour réussir en sport il ne faut pas se cacher derrière des excuses mais accepter les difficultés (et peut-être les injustices ) et les surmontés.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs