Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillons de culture




Bouillons de culture
Exposition
 
L'artiste peintre marocain Fouad Bellamine exposera, du 2 octobre au 1er novembre à la Galerie Frédéric Moisan à Paris, ses œuvres récentes sous forme de toiles et de diptyques faisant cohabiter et dialoguer peinture et photographie. 
Artiste emblématique de l'art contemporain au Maroc, Fouad Bellamine explique que son "but est de faire disparaître l'iconographie photographique comme si elle n'était plus nécessaire à l'identification des sujets ou à les nommer".  
Selon lui, cette dialectique "surmonte un va-et-vient entre le visible et l'invisible" et "participe à la tentative de résoudre le paradoxe qui accompagne cette démarche".  
S'interrogeant si tout ce qui est donné à voir relèverait  automatiquement du visible, Bellamine note que peu d'éléments du monde extérieur entrent dans sa peinture, mais sont tous de l'ordre du visible.  L'artiste-peintre rappelle qu'il cherche, depuis des années, à voiler le visible tout en étant hanté par l'idée de révéler l'invisible. 
Né en 1950 à Fès, Bellamine a quitté, au terme de ses études secondaires, sa ville natale en 1967 pour l'Ecole des arts appliqués de Casablanca.  
 
Ateliers
 
La Fondation Trois Cultures de la Méditerranée organise dans les provinces d'Almeria, Grenade et Séville (sud de l'Espagne), dans la ville occupée de Mellilia, à Tanger, Nador et Tétouan, sept ateliers de formation professionnelle en industries culturelles.  
Ces ateliers, qui s'inscrivent dans le cadre du Programme de coopération transfrontalière (Cudema 2), se tiendront le 20 octobre à Tanger et Tétouan, et le 27 du même mois à Nador, annonce la Fondation dans un communiqué. 
Ces sessions de formation comprennent des cours théoriques et pratiques et  d'autres via Internet axés sur plusieurs thématiques dont la gestion  culturelle, le marketing et la commercialisation de la culture, les réseaux  sociaux, le tourisme et le développement, le consulting et la technologie  numérique.
Ces ateliers seront encadrés par des juristes et par une pléiade d'experts  en patrimoine culturel, en commercialisation de la culture, en nouvelles  technologies, en réseaux sociaux et en industries culturelles. 
Au programme figurent également des visites dans des petites et moyennes  entreprises liées aux industries culturelles.

Mercredi 1 Octobre 2014

Lu 129 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs