Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillons de culture




Bouillons de culture
Box-office
 
Pour son premier weekend dans les salles, le film de science-fiction "Le labyrinthe" prend la tête du box-office  nord-américain, selon les chiffres publiés lundi.
Le film des studios Fox encaisse 32,5 millions de dollars, une belle performance d'une production au budget modeste de 34 millions.  Loin derrière, "Balade entre les tombes" démarre deuxième avec 12,8 millions de dollars, suivi d'une troisième nouveauté "This is where I leave you", qui empoche 11,6 millions.
Leader le weekend dernier, la nouvelle production du studio Sony "No Good  Deed" chute au quatrième rang et rafle 9,8 millions de dollars, pour un total de 39,7 millions de recettes en deux semaines. Cinquième, "L'incroyable histoire de Winter le dauphin 2" rapporte 8,9 millions de dollars, et 26,9 millions au bout de sa deuxième semaine sur les écrans.
La comédie galactique "Les Gardiens de la Galaxie" perd trois rangs et  termine sixième. Le film le plus rentable de 2014 réunit 5,2 millions de  dollars, pour un total impressionnant de 313,7 millions en huit semaines.
 
Freud
 
Soixante-quinze ans après sa mort en exil à Londres le 23 septembre 1939, Sigmund Freud, le père de la psychanalyse, est devenu une "icône pop" pour Vienne, une ville qui a pourtant violemment combattu ses théories et qu'il fut forcé de fuir face à la menace nazie.
Freud est enterré à Londres, où il avait trouvé refuge en 1938 et où il est mort des suites d'un cancer à l'âge de 83 ans. Mais son nom reste indissociablement lié à la capitale autrichienne, où il a vécu 78 ans et où il recevait ses patients sur le célèbre divan du 19, Berggasse.
Les touristes s'arrachent les t-shirts à son effigie et le musée installé dans son ancien cabinet attire 75.000 visiteurs par an, un exploit vu l'exiguïté des locaux, un ancien appartement bourgeois où l'on continue de  sonner à la porte avant d'entrer.
"Freud? C'est le visage viennois le plus connu dans le monde. Grâce à la littérature et au cinéma, notamment à Woody Allen, il est devenu une véritable icône mondiale de la pop-culture", relève Norbert Kettner, directeur de l'Office du tourisme de Vienne.
"Même s'ils n'ont pas une connaissance approfondie de son oeuvre, beaucoup de gens, dans le monde entier, ont le sentiment que ses découvertes les concernent directement", indique-t-il à l'AFP.
Le praticien né en 1856 a pourtant été fortement ostracisé à Vienne en raison de ses origines juives et du caractère, alors jugé scandaleux, de ses théories accordant une place centrale à la sexualité.

Mercredi 24 Septembre 2014

Lu 31 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs