Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillons de culture




Bouillons de culture
Box-office
 
Le thriller "No Good Deed" avec la star britannique Idris Elba s'est imposé en première place du box-office pour sa sortie aux Etats-Unis, délogeant le film de l'été "Les gardiens de la galaxie".
"No good deed", l'histoire d'une mère de famille qui aide à ses dépens un homme échappé de prison charmant mais très dangereux, a généré 24,3 millions de dollars lors de son premier week-end à l'affiche, d'après les chiffres publiés lundi par la société spécialisée Exhibitor Relations. 
Autre sortie du week-end, le film familial "L'incroyable histoire de Winter le dauphin 2", avec Morgan Freeman et Ashley Judd, a engrangé 15,9 millions de dollars.  Ces deux nouveaux titres ont finalement réussi à déloger de la première place du box-office la comédie intergalactique loufoque de Marvel/Disney "Les gardiens de la galaxie", qui récolte toutefois encore 8,1 millions de dollars pour son septième week-end à l'affiche, avec un total de 306 millions de dollars depuis sa sortie aux Etats-Unis. C'est pour l'instant le film ayant engrangé le plus de recettes cette année outre-Atlantique. 
 
Exposition
 
L'exposition "Le Maroc et l'Europe, six siècles dans le regard de l'autre", inauguré lundi à Lisbonne, offre l'occasion de voyager dans le temps pour mieux comprendre la spécificité marocaine dans son ouverture avec le monde européen, a affirmé le commissaire de l'exposition, Paul Dahan.
Elle relate l'évolution des relations entre le Maroc et le Vieux continent depuis le 16e siècle jusqu'à aujourd'hui. Des relations qui, selon Paul Dahan,  étaient au début conflictuelles et ponctuées de guerres et vont se transformer  au fil du temps en des échanges diplomatiques et commerciaux. 
Pour M. Dahan, qui est également fondateur du Centre de la culture judéo-marocaine à Bruxelles (CCJM), l'idée de l'exposition est de "montrer que quand les nations ne se connaissent pas, les rapports sont très conflictuels et très difficiles". 
"On a intérêt à partager plutôt que se replier dans un petit cocon", a-t-il dit dans une interview à la MAP, citant pour exemple le Maroc, un pays qui a prôné depuis longtemps une politique d'ouverture et de diversité culturelle.

Jeudi 18 Septembre 2014

Lu 41 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs