Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillons de culture




Bouillons de culture
Alain Delon
 
L’acteur français Alain Delon, 78 ans, a été hospitalisé à Paris à la suite de douleurs intenses au dos et aurait été opéré lundi, selon plusieurs médias français.
Le secrétariat de l’acteur et sa famille n’étaient pas joignables mercredi pour confirmer cette hospitalisation.
Le magazine people Ici Paris a été le premier à annoncer qu’Alain Delon avait été conduit à l’hôpital Lariboisière, dans le 10e arrondissement. Cette hospitalisation a été confirmée à la radio RTL et au quotidien Le Parisien, d’après leurs sites respectifs.
L’acteur a eu l’année dernière des ennuis de santé. En septembre 2013, il a été soigné pour une arythmie cardiaque, de même qu’au printemps 2012. 
Véritable mythe du cinéma, Alain Delon est remonté sur les planches l’an dernier aux côtés de sa fille Anouchka dans la pièce «Une journée ordinaire».
 
Festival
 
La 9ème édition du Festival Tifawine (Lumières) aura lieu, du 15 au 17 août à Tafraoute et Ammeln (province de Tiznit), à l’initiative de l’Association éponyme, sous le signe «Faire valoir les arts de la campagne», indique-t-on auprès des organisateurs.
Initiée en collaboration avec d’autres partenaires institutionnels et privés, cette édition ambitionne de jeter la lumière sur les attraits esthétiques et artistiques de la campagne marocaine et la vitalité de la culture et de la musique amazighes, avec une place de choix au statut social de la femme, relève un communiqué des organisateurs.
Plusieurs troupes d’Ahwach, groupes de musique et artistes du Maroc et de l’étranger égayeront les soirées de ce festival, qui tentera de renforcer sa dimension sociale à travers l’organisation de la 7ème édition du mariage collectif et l’octroi d’aides matérielles aux élèves méritants pour leur permettre de poursuivre leurs études.
La surprise de cette édition baptisée «Méga Tamghra» (Mariage grandiose) consiste en l’organisation d’une grande procession des mariés le long des principales artères de la ville de Tafraout au son de la danse féminine «Asseddaw».
 

Libé
Vendredi 8 Août 2014

Lu 75 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs