Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillons de culture




Bouillons de culture
Disney
Le Disney de Noël, “La reine des neiges”, a pris la tête du box-office nord-américain pour sa troisième semaine dans les salles, détrônant le dernier épisode des “Hunger Games”, selon les chiffres provisoires publiés dimanche par Exhibitor Relations.
Enorme succès avec pas moins d’un milliard de dollars de recettes dans le monde, ce film a été salué par la critique comme l’un des meilleurs films de l’histoire de Disney, “La reine des neiges“ est le dernier en date d’une brochette de succès pour Disney: “La princesse et la grenouille“ (2009), “Raiponce“ (2010) et “Les mondes de Ralph“ (2012). 
Et si “La reine des neiges“ remporte l’Oscar, ce sera la première statuette de l’histoire de Disney pour un long métrage d’animation, depuis la création de la catégorie en 2001.  
Il n’en fallait pas plus pour parler d’une “Deuxième renaissance“ du studio de Mickey, qui s’était assoupi au tournant du siècle, marginalisé par Pixar et sa flopée de chefs-d’œuvre, de “Toy Story“ à “Cars“, en passant par “Le monde de Nemo“, “Ratatouille“ et “Là-haut“. 
 
Recueil
Le recueil “Contes de Tétouan” de  Siham Benchekroun sera présenté, le jeudi 6 mars, à la Villa des arts de Rabat. Il s’agit d’un recueil de contes populaires, agrémenté d’illustrations dans ce bel ouvrage où figurent deux versions, en dialecte et en français. L’auteur reprend des contes “transmis de génération en génération par les Tétouanais et que le monde moderne fait peu à peu sombrer dans l’oubli “, indique-t-on dans un communiqué de la Fondation ONA. “Ce patrimoine oral, délicieuse expression de la sagesse populaire, se perd inexorablement avec les profonds bouleversements de nos sociétés “, lit-on sur la couverture du livre. L’écrivaine “a collecté patiemment de la bouche de conteuses des extraits de contes, comptines et rondes populaires. Elle les a reconstitués, repris dans le dialecte tétouanais, et traduits en langue française”, ajoute-t-on. 
 
Rencontre
Une rencontre littéraire avec l’auteure Anne-Marie Michaud-Duhour autour de son livre “La Jarre brisée, naître et mourir au Maghreb (1897-1957)”, aura lieu, le 05 mars, à la Villa des arts de Casablanca, dans le cadre du cycle de rencontres sous le thème “Histoires du Maroc”. Dans ce livre, l’auteure raconte la vie de Mathilde, “une femme au caractère bien trempé” et “évoque avec force et sensibilité la vie au bled et les contraintes sociales d’une époque”, indique-t-on dans un communiqué de la Fondation ONA. . 
“Ainsi la vie de Mathilde est devenue une histoire. Cette jeune fille, qui aurait dû rester une modeste couturière émigrée, se retrouve à la tête d’une ferme de mille hectares qui prendront possession d’elle, de son âme, dès le premier jour où Gaston lui montrera ses terres... “, ajoute cette source.

Lundi 24 Février 2014

Lu 48 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs