Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillons de culture




Exposition
Une exposition intitulée « Regards Africains Croisés » se tient jusqu'au 20 novembre prochain à l'espace Actua'' à Casablanca.
Cette exposition, qui entre dans le cadre de la 1ère édition de la Biennale internationale de Casablanca (BIC), met en avant, à travers les artistes peintres participants, le dynamisme de l'art africain et la variété de ses modes d'expressions culturelles.
Cette manifestation culturelle a réuni quelque 23 artistes venant de plus de 10 pays d'Afrique dont l'Algérie, Tunisie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Congo, Kenya, Sénégal et Zimbabwe qui ont exposé leurs œuvres (peinture, sculpture, photographie et vidéo) aux côtés des artistes marocains afin de partager des moments de dialogue, de confrontation et d'affinités.

Fresques murales
Le vernissage d'une exposition collective de fresques murales réalisées par une vingtaine d'artistes peintres des plus connus à l'échelle nationale, a eu lieu récemment à la résidence artistique "Al Maqam" à Tahanaout, dans la province d'Al Haouz.
Cette exposition qui se tient dans le cadre de la 6ème édition des rencontres artistiques internationales en places publiques "Awaln'Art", réunit une pléiade d'artistes, dont Mahi Binbine, Mohamed Mourabiti, Laârbi Cherkaoui, Tibari Kantour, M'barek Bouhchichi et Noureddine Daifallah, entre autres.
La collection donne à voir et apprécier une série de fresques soigneusement installées de manière à "assurer une bonne décoration de l'entrée de la ville de Tahanaout".

Médias
Le Festival de Fès des musiques sacrées du monde, dont la 18ème édition prendra fin ce samedi dans la capitale spirituelle du Maroc, représente un hymne à la paix et à l'ouverture dans un univers "en proie aux conflits", estime samedi le quotidien britannique The Huffington Post.
L'objectif du Festival est à la fois noble et ambitieux, note le journal, soulignant que la diversité et la profondeur des musiques spirituelles présentées lors de ce rendez-vous culturel sont de nature à transcender les préjudices, ouvrir les cœurs et les esprits et partant apaiser les tensions et les conflits.
Les initiateurs du Festival sont animés par une ambition encore plus profonde, à savoir "donner une âme à la globalisation en conférant une spiritualité aux débats souvent stériles au sujet des affaires internationales", selon la publication.

Festival
La ville d'Oujda a abrité, du vendredi à dimanche, la 3ème édition du Festival Oujda-Africa qui a connu la participation de plusieurs artistes marocains, congolais et sénégalais.
Cette manifestation culturelle, dont le coup d'envoi a été donné vendredi soir à la place Ziri Ibn Attiya, est organisée par la Fondation Orient-Occident à l'occasion de la Journée mondiale du réfugié, célébrée le 20 juin.
Un hommage posthume a été rendu à la chanteuse capverdienne Césaria Evora, surnommée la diva aux pieds-nus, ont indiqué les organisateurs, ajoutant que ce Festival entendait poursuivre sa mission principale centrée sur le brassage des cultures et le rapprochement entre les peuples.

Libé
Mercredi 20 Juin 2012

Lu 304 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs