Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Atelier

"Le développement de la citoyenneté africaine à travers la promotion de l'art contemporain d'Afrique" est le thème d'un atelier qui aura lieu, le 14 novembre courant, à la médiathèque de la Mosquée Hassan II à Casablanca.
Tenu à l'initiative de l’Association Arkane, dans le cadre de la troisième édition du Forum international d'art Contemporain d'Afrique, cet atelier sera l'occasion de créer un espace privilégié de communication, une plateforme de rencontre, de débat et d'échange entre les publics autour de cette question fondamentale dans le communiqué, indique un communiqué de ladite association.
Plusieurs thématiques seront débattues par les participants, comme les formes du politique, la ré-invention d'une économie tournée vers les arts et le bien-être des sociétés, la place des arts dans la construction de la cité, le remembrement de l'Afrique, entre autres.
Cet événement sera aussi l'opportunité de présenter les actions civiques et citoyennes engagées par des institutions marocaines et la société civile en faveur de la promotion de l'art contemporain d'Afrique.

Festival

Le Festival international Ibn Battouta, qui se tiendra du 9 au 12 novembre à Tanger, propose cette année une programmation spéciale consacrant le rôle du voyage dans la promotion de la paix et de la tolérance.
Placée sous le thème "Les voyageurs, des ambassadeurs de la paix", cette 2ème édition, qui intervient dans un contexte mondial en pleine turbulence et instabilité, prévoit un programme aussi riche que diversifié, invitant les festivaliers et les amateurs du voyage, de l'art et de l'exploration à découvrir l'héritage culturel et historique du Royaume, qui a su préserver et diffuser au fil des siècles les valeurs de  paix et de  coexistence.
En faisant escale dans la cité natale du célèbre voyageur marocain Ibn Batouta, cette manifestation humaine et historique ambitionne de faire valoir les travaux de cet illustre explorateur du 14ème siècle, qui est parti en pèlerinage à la Mecque pour ne rentrer que vingt-huit ans plus tard.
Organisé à l’initiative de l’Association marocaine d’Ibn Battouta, cet événement ambitionne aussi de mettre en avant le patrimoine culturel et immatériel de la ville de Tanger, située sur le détroit de Gibraltar, au carrefour de l’Afrique, l’Europe, la Méditerranée et l’Atlantique, ce qui en fait un trait d’union entre les cultures et les civilisations.
Lors de cette édition, les Tangérois auront rendez-vous avec deux expositions de manuscrits rares et de documents historiques datant de l'époque d’Ibn Battouta, qui incarnent le lien indéfectible entre le nord et le sud du Royaume et illustrent la richesse culturelle et historique des régions sahariennes et leur éternel attachement aux sultans marocains.

Vendredi 10 Novembre 2017

Lu 193 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs