Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Concert
L'Orchestre Symphonique Royal sous la baguette d'Oleg Reshetkin a gratifié, dimanche soir, le public tétouanais d'un florilège de sonorités jazz, à l'occasion de la commémoration du 18ème anniversaire de l'accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône de ses glorieux ancêtres.
Au début de ce concert, l'Orchestre a entonné l'hymne national avant d’interpréter, avec brio, des florilèges des plus belles mélodies puisées dans le riche répertoire des musiques de jazz. Lors de ce rendez-vous musical de haute facture, l'Orchestre Symphonique Royal a séduit les spectateurs grâce à un programme riche mettant en lumière les meilleurs compositeurs de ce style, au grand plaisir des mélomanes qui se sont délectés à l'écoute des airs distillés par des mélodies des plus célèbres. L'Orchestre a ainsi interprété, pour l'occasion, plusieurs titres dont "In the mood", arrangé par le chef d'orchestre et musicien Glenn Miller qui en a fait l'un de ses plus grands succès, mais aussi "Soul Bossa Nova" composé par Quincy Jones et "Chameleon" par Herbie Hancock en collaboration avec Bennie Maupin, Paul Jackson et Harvey Mason. D'autres morceaux étaient aussi au menu.  On retrouve "Ran -kan -kan", "Brasil", "Boogie woogie bugie boy", "Birdland", "Shining star", "It don't mean a thing" et "Caravan", entres autres. Les spectateurs ont fortement applaudi ce concert réussi, qui s’est déroulé dans une ambiance de convivialité et d'enthousiasme, avant d'être surpris, cerise sur le gâteau, par un gigantesque et admirable feu d'artifice.

Festival
Le Festival annuel Gnaoua Khamlia se tiendra du 3 au 5 août dans la commune de Taous (province d’Errachida), sous le signe "Le patrimoine gnaoui, fondement essentiel pour la préservation de la mémoire et l’ouverture sur l’autre".
Selon les organisateurs, cette manifestation se veut une occasion sociale pour le raffermissement des liens d’appartenance et de fraternité entre les membres des tribus de la région et aussi pour la célébration des traditions et des coutumes ancestrales qui retracent la mémoire collective de l'histoire de cette zone.
L’édition 2017 sera marquée par la participation de plusieurs groupes artistiques locaux, qui vont présenter au public des chants inspirés de l’art gnaoui, connu  pour sa simplicité et sa spiritualité, ainsi que l'utilisation d'instruments de musique traditionnels.
lcharme de la nature.

Mardi 1 Août 2017

Lu 151 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs