Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Bouillon de culture
Festival
Les courts métrages en lice à la compétition officielle de la troisième édition du Festival du court métrage de Ouarzazate, réalisés par une pléiade de jeunes réalisateurs, étudiants ou lauréats des instituts de cinéma et de l'audiovisuel du Royaume, ont été projetés vendredi à Ouarzazate.
Au total, 15 films ont été projetés, à savoir "Amour" (14 minutes) de Mohamed El Asri, "Blocophobia" (7 min) de Driss Bouserhane, "Danse de la mort" (15 min) de Atiqa El Aqel, "Danse du clown" (15 min) de Mohamed Farah Laawan, "Dernier souffle" (8 min) de Abdelhafid Aissaoui, "Détails" (6 min) de Adil Auja, "énigme" (15 min) de Fidaa Sbai et "Point d'interrogation" (5 min) de Bouchaib Massoudi.
La deuxième partie du festival a vu également la projection des films "réfraction" (5 min) d'Al Houcein Boussaber, "La route de la ruine" (9 min) de Merouane Chiguer, "Sucre au goût amer" de Zahra Khayali, "Bouchidou" (5 min) de Said Ouhninou, "Mémoire noire" (17 min) de Sakina Bouchit, "pomme" (11 min) de Morad El Abbari et "Graine de sable" (10 min) de Salim El Kadiri.
Présidé par le critique cinématographique marocain Hamid Tbatou, le jury est composé de la comédienne marocaine et héroïne du film "lorchestre des aveugles", Salima Benmoumen, outre l’artiste peintre Abdellatif Mohamed Charaf.
Initié par l’Association d’éducation et de développement (succursale de Ouarzazate), ce festival est organisé en partenariat avec le Centre cinématographique marocain (CCM), les conseils municipal et provincial avec le soutien de la délégation provinciale du ministère de la Culture et de la Société chérifienne des études minières (SACEM).

FESPACO
La 25e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) se tiendra du 25 février au 4 mars 2017 à Ouagadougou, ont annoncé les organisateurs de cette manifestation culturelle.
''Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel’’ est le thème retenu pour cette édition dont le budget prévisionnel s’élève à un milliard deux cents millions de FCFA, a déclaré le délégué général du FESPACO, Ardiouma Soma.
S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Ouagadougou, M. Soma a fait savoir que le pays invité d’honneur, pour cette édition, est la République de Côte d’Ivoire.
Notant que la particularité de la 25e édition sera le renforcement des capacités du FESPACO et que les organisateurs ont choisi de mettre l’accent sur le Marché du cinéma africain (MICA) et de la télévision africaine, le délégué général, relayé par la presse locale, a souligné que le défi à relever, en 2017, est de créer un espace d’économie pour l’espace du cinéma et de l’audiovisuel au sein du FESPACO.

 

Libé
Lundi 31 Octobre 2016

Lu 315 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs