Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




L'exposition
L'exposition rétrospective "Lahbabi ou l'Architecture poétique" qui donne à voir les œuvres réalisées par l'artiste polyvalent Abdelilah Lahbabi de 1965 à 2016, est présentée depuis hier à la galerie La Palette de l'art à Casablanca. Elle se poursuivra jusqu’au 26 février. Une rétrospective d'Abdelilah Lahbabi est seule "en mesure de révéler le cheminement suivi et réfléchi et donner à voir et à contempler des œuvres admirables d'un artiste polyvalent qui, dans la diversité, maîtrise bien son art", lit-on dans un document de présentation de cette exposition. "Lahbabi ou l'Architecture poétique", ce titre est évocateur de ce que cet artiste peut donner à voir. Architecte, il l'est de par ses études et sa  fonction de designer et homme de communication, relève le document, ajoutant  que les portraits de Lahbabi, un constructeur qui maîtrise tant la technique du  dessin que l'harmonie, sont dès les années 60 d'une finesse ponctuelle parfois caricaturale.

Parution
"Mémoire musicale marrakchie: recueil et documentation" est l'intiulé d'un nouvel ouvrage que vient de publier le  chercheur Ahmed Ramzi Al Ghadban aux éditions "Afaqedit" pour les études, la publication et la communication. Ce livre de 234 pages (grand format) vise, selon son auteur, à contribuer  aux efforts déployés en matière de préservation du patrimoine musical de la ville ocre, depuis les années trente du siècle dernier, contre l'oubli et la disparition. L'introduction de ce livre, qui se décline en sept chapitres, définit les différents rituels, coutumes et traditions qui s'accompagnaient de diverses  formes de chants et de musiques, en énumérant les monuments, lieux et espaces  qui ont enchanté les fans et les stars des chansons populaires, modernes et classiques à Marrakech.
Ce recueil revient particulièrement sur le patrimoine musical local,  notamment l'art d'Al Aita, les troupes populaires classiques et modernes, et le  malhoun, en plus des chants populaires soufis et la mémoire musicale de la Place Jamaa Lafna.

 

Mercredi 17 Février 2016

Lu 157 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs