Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Parution
«Le paysage d'art plastique au Maroc, la quête d'une école visuelle moderne» est l'intitulé du nouvel ouvrage de Mohamed Adib Slaoui, qui vient de paraître dans le cadre des publications de la Fondation Mohamed Adib Slaoui des études et des recherches.
L'ouvrage rassemble 13 œuvres artistiques qui «diffèrent selon le  traitement, le regard et les techniques utilisées», ce qui permet de révéler aux curieux les secrets de la peinture et du paysage d'art plastique national, relève le directeur de la maison d'édition, Nadir Abdelatif, en présentation du livre.
Dans sa préface intitulée «L'école critique des arts plastiques chez Mohamed Adib Slaoui», ce dernier retient que l'auteur a su aborder, dans une démarche analytique, plusieurs questions ayant trait à la critique, à la créativité et à la méthodologie, en se penchant sur les grandes expériences en matière d'art plastique tout en mettant en avant la création nationale et les perspectives de cet art au Maroc où il se nourrit de la diversité et de la richesse du patrimoine culturel. Slaoui présente son livre comme une tentative de rapprocher la réalité de  l'art plastique marocain en mettant un coup de projecteur sur l'histoire de la création nationale de manière à inspirer les générations montantes.

Studios de cinéma    
La première chaîne de la télévision nationale bulgare (BNT 1), a consacré une émission spéciale aux studios de cinéma de Ouarzazate qu'elle a qualifiée de «ville du cinéma et de la culture berbère». Diffusé lors de la tranche phare du morning de la chaine BNT 1, «La journée  commence avec la culture», le reportage réalisé sur place par la journaliste Anna Angelova, a présenté les atouts naturels et professionnels de la cité de cinéma de Ouarzazate et notamment les studios Atlas et CLA dont le directeur  Min Tazi a été interviewé par l'équipe de journalistes bulgares. Exprimant son sentiment que, sur le site unique de Ouarzazate, «on a l'impression d'être à la fois dans un conte des milles et une nuits et dans un blockbuster». Anna Angelova a illustré l'attractivité des studios marocains par une longue série de superproductions mondiales qui y ont été tournées: «Cela va de Star wars, L'homme qui voulut être roi, James Bond, Gladiator, La momie, Astérix et Obélix, Prince of Persia, Game of thrones, Kingdom of Heaven, et ce n'est qu'une infime partie de la liste», a-t-elle précisé.
Le reportage a mis également l'accent sur le caractère majestueux des décors naturels, la taille des studios et la qualité des installations.

 

Samedi 30 Janvier 2016

Lu 267 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs