Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Conférence

L'Association "Espaces culturels" a organisé, dimanche à Larache, une conférence sur l'ouvrage «Al Jiwar Al Hadir» (Le voisin prudent) du journaliste Nabil Driouch. L'ouvrage constitue une feuille de route qui retrace des événements sans les détailler davantage, aidant le lecteur à se focaliser sur les étapes importantes, et épousant pour les relater un style d'écriture journalistique fluide, sans s'éloigner trop de l'histoire contemporaine.
Cette conférence, qui a connu la participation de l'expert en relations maroco-espagnoles, Abdelilah Nour, visait également à débattre des perspectives des relations entre le Maroc et l'Espagne après les élections législatives,  tenues en décembre dernier en Espagne.

Documentaire

Un documentaire sur James Foley, un reporter américain décapité par le groupe Etat islamique (EI), a été  accueilli par un tonnerre d'applaudissements et des larmes, samedi dernier, à son avant-première au Festival du cinéma indépendant Sundance. "Jim : The James Foley Story" ("Jim: l'histoire de James Foley") a été réalisé par Brian Oakes, ami d'enfance du photojournaliste, dont il raconte la vie à partir de témoignages recueillis auprès de ses proches, d'amis et de confrères qui l'ont connu. Le documentaire trace un portrait intime de James Foley en utilisant des photos d'enfance, des vidéos de réunions familiales ou encore des travaux du journaliste.
«Je voulais être sûr que les gens sachent qui il était", a déclaré M. Oakes, "et je voulais que le film poursuive l'histoire que Jim racontait". "Il y a deux parties dans ce film : ce que je savais de Jim et ce que j'ignorais de Jim", a-t-il ajouté. James Foley couvrait la guerre qui ravage la Syrie depuis mars 2011 lorsqu'il a été enlevé par des hommes armés dans la province d'Idlib, dans le nord du pays, le 22 novembre 2012, selon des témoins.
Fort d'une expérience de cinq ans dans des zones de guerre, James Foley travaillait en tant que pigiste pour plusieurs médias dont le GlobalPost et l'Agence France-Presse. Le 19 août 2014, l'EI a revendiqué son exécution et mis en ligne une vidéo montrant un homme masqué et habillé de noir qui décapite James Foley.

Mardi 26 Janvier 2016

Lu 160 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs