Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Bouillon de culture
Exposition

"40 ans, 40 photos" est le thème d'une exposition de photographies organisée à Dar Souiri à Essaouira par le chercheur dans le domaine de la mémoire, Hafid Sadiq, en célébration du 40ème anniversaire de la glorieuse Marche Verte.
Cette exposition donne à voir et à apprécier 40 photos, dont 20 retraçant les moments forts de cette épopée phare dans l'histoire contemporaine du Maroc, a indiqué à la MAP, M. Sadiq.
Les 20 autres photos sont dédiées à Essaouira, ses monuments, ses sites historiques et naturels et aux personnalités ayant marqué cette ville de la côte atlantique, a-t-il ajouté.
Par cette exposition, M. Sadiq entend jeter la lumière sur les leçons et les significations profondes de la Marche Verte, un évènement phare qui restera gravé à jamais dans la mémoire collective de tous les Marocains.
Et de relever sa fierté de participer aux côtés de tous les Marocains à la célébration de ce glorieux événement, témoignant ainsi l'attachement indéfectible à l'intégrité territoriale du Royaume.
Natif d'Essaouira en 1962, ce chercheur dans la mémoire a monté une trentaine d'expositions thématiques (musique, commerce, sport, culture, sport, rues d'Essaouira) principalement à Essaouira et dans d'autres villes marocaines.

Salon

L'Espagne est l'invitée d'honneur de la 4ème édition du Salon national d'art contemporain du Maroc, qui se tiendra au Forum de la culture du 17 au 30 novembre à Casablanca.
Grace au soutien de l'ambassade d'Espagne à Rabat et de l'Institut Cervantès de Casablanca, l'Espagne présentera une sélection de neuf artistes plasticiens qui exposeront leurs œuvres récentes lors de ce Salon organisé par l'Association nationale des arts plastiques du Maroc.
Il s'agit d'une sélection du très riche et varié panorama de la peinture actuelle en Espagne, avec une présence notable de femmes. Certains artistes présentés ont des liens artistiques profonds avec le Maroc et plusieurs vivent même dans le Royaume, ce qui se traduit dans leurs tableaux ; d'autres exposent pour la première fois au Maroc. Ils embrassent tous une modernité qui, sans renier de sa tradition, la réinvente et la projette vers le futur.
Dans l'exposition, on pourra découvrir les paysages urbains de Cumbreras, Diaz ou Flores, des portraits de lieux oubliés, reconstruits ou ressuscités, le lyrisme et l'évocation d'Almodovar, Marti ou Minguillon, propositions de chromatisme subtil qui coexistent avec les œuvres de Cursach, Garzon ou Querejeta, apprend-on auprès de l'Institut Cervantès.
 

Lundi 9 Novembre 2015

Lu 823 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs