Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Prix
 
Les auteurs et chercheurs marocains sont très présents sur la longue liste des candidats à la dixième édition du Prix Cheikh Zayed du livre dans la catégorie “Arts et études critiques”.
La Fondation Cheikh Zayed pour le livre a annoncé, mercredi, la candidature de quatre chercheurs marocains au prix “Arts et études critiques” sur un total de douze œuvres critiques.
Les chercheurs marocains qui concourent à ce prix sont Abdellatif Mahfoud, Mustapha Nahal, Hassan Mouden et Said Yaktine.
La liste des candidats au prix “Arts et études critiques” comprend également des chercheurs et académiciens représentant la Tunisie (3 chercheurs), l’Egypte (2 chercheurs), l’Irak, la Jordanie et le Yémen.
Les chercheurs marocains ont également marqué une forte présence ces derniers jours sur la liste des candidats dans la section “Littérature” après la sélection du roman de l’écrivaine marocaine Hanane Derkaoui “The Waist and the Homeland” (La taille et la patrie) paru en 2014 aux éditions Afrique Orient à Casablanca.
Grâce à ses neuf catégories d’ouvrages récompensés, le Prix Cheikh Zayed du livre est le plus prestigieux dans la culture arabe.
Fondé en 2006, le Prix Cheikh Zayed du livre récompense annuellement les meilleurs ouvrages en littérature, en études de l’art et en critique littéraire, en littérature de jeunesse, en traduction de l’arabe et vers l’arabe, en développement et construction nationale, en écrits de jeunes auteurs, en édition et industrie du livre, ainsi que la personnalité culturelle de l’année. Il s’est enrichi récemment d’un prix récompensant le meilleur ouvrage sur la culture arabe écrit en une langue non-arabe.
 
Biennale
 
L’appui précieux apporté par  Royal Air Maroc (RAM) à la Biennale de la photographie africaine de Bamako n’est pas sans rappeler la dynamique des échanges séculaires entre les deux pays, a affirmé le député et homme politique malien, Oumar Mariko.
“C’est une excellente initiative” de la RAM qui participe à la consolidation des liens historiques et culturels entre les deux peuples, a affirmé M. Mariko dans une déclaration à la MAP, en marge d’une soirée de gala, organisée mardi soir à Bamako, par la compagnie marocaine en l’honneur des participants à la Biennale de la photographie.
La RAM est le transporteur officiel de cette 10e Biennale, connue également sous le nom de ‘Rencontres de Bamako’’ et qui est marquée par la participation d’une centaine d’artistes venus de différents pays.
“Bien qu’ils ne partagent pas de frontières communes, les deux pays ont beaucoup de similitudes et ce genre d’actions de coopération dans le domaine culturel contribue davantage au rapprochement entre les deux peuples, marocain et malien, qui se sont longtemps fréquentés et côtoyés’’, a soutenu M. Mariko.

Vendredi 6 Novembre 2015

Lu 169 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs