Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Calligraphie
Le calligraphe et peintre marocain Mohamed Amzil anime des ateliers de calligraphie depuis le 2 octobre courant dans plusieurs instituts des beaux arts en République Tchèque. Ces activités, qui sont à l'initiative du cercle tchéco-marocain d'amitié et de coopération et qui se poursuivront jusqu’au 8 du même mois, visent à mieux faire connaître la diversité culturelle du Maroc auprès des étudiants tchèques. Chaque atelier sera  précédé d'une présentation photographique commentée sur le Maroc. Les activités de Mohamed Amzil en République Tchèque bénéficient du soutien du président du Groupe parlementaire d'amitié tchéco-marocain, Vaclav Zemek et de l'ambassade du Royaume à Prague. Lauréat de l'école des beaux-arts de Casablanca, Mohamed Amzil a réalisé des œuvres qui ont été récompensées par des distinctions obtenues tant au niveau national qu'au plan arabe et international.

Exposition
Le public espagnol a été au rendez-vous, samedi dernier à Madrid, avec le vernissage d'une exposition de six jeunes artistes peintres marocaines et espagnoles intitulée "Oyeme con Los ojos. Seis miradas  sobre la esperanza" qui vise à promouvoir la nécessité du dialogue entre le Maroc et l'Espagne à travers la culture et l'art. Initiée par l'Association art et dignité (Artedea) et le Centre pour l'action interculturelle universitaire citoyenne (CAPAIUC) du Maroc, avec la collaboration de l'IES Lope de Vega et de l'Ecole des arts La Palma de Madrid, l'exposition montre les créations et les tableaux de trois jeunes talents en herbe, venues du Royaume, en l'occurrence Amina Tasra, une collégienne de 15 ans qui suit encore ses études au collège Echarif El Idrissi à Imouzer Kandar, et qui est encadrée par le peintre Youssef Titou, la jeune Nouhaila El Majidi (17ans), qui a débuté dans la peinture et dans le dessin à l'âge de 7 ans à l'atelier Souad Guessous, et Lina El Oufir (17 ans) qui depuis 10 ans s'adonne  à la peinture, aux côtés des Espagnoles Beatriz Orellana, Monica Lucena et Teresa Pecina.

Mardi 6 Octobre 2015

Lu 309 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs