Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Prix
Le long-métrage "Room" du réalisateur irlandais Lenny Abrahamson, adaptation du roman d'Emma Donoghue inspiré du drame d'une femme réduite en esclavage pendant plusieurs années, a reçu le prix du public dimanche en clôture du Festival international du film de Toronto. Le roman, qui était en lice pour le prestigieux prix littéraire Man Booker Prize, et le film s'inspirent du calvaire d'Elisabeth Fritzl, retenue prisonnière et violée pendant 24 ans par son père dans un sous-sol de sa maison, à 150 km de Vienne. Elle a été libérée en 2008, après avoir été enceinte de 7 enfants. Le réalisateur, qui a également dirigé "Frank" et "What Richard did", a  indiqué lors d'une conférence de presse à Toronto cette semaine qu'il avait essayé de laisser la vraie histoire de côté pour faire le film. Il a notamment étudié d'autres affaires. "C'est étonnant de regarder certaines de ces libérations qui ont été saisies par les médias", a-t-il relevé.

U2
Un concert de U2 a été annulé dans la plus grande confusion dimanche dernier à Stockholm, en raison de la présence parmi les spectateurs d'un policier en repos mais armé, ont annoncé la police et des témoins. L'affaire est d'autant plus embarrassante pour les responsables de la sécurité de l'enceinte qu'elle doit accueillir le concours Eurovision de la chanson en mai. Les quelque 14.000 heureux propriétaires d'un billet d'entrée commençaient à remplir le Globe Arena, plus grand bâtiment sphérique du monde, peu avant 20H00 (19H – heure marocaine) quand la sécurité en a condamné les accès. Les spectateurs déjà en place devant la scène ou dans les gradins ont été fouillés puis sommés de ressortir tandis que des milliers d'autres attendaient à l'extérieur sans aucune information.
Le promoteur de la tournée mondiale du groupe irlandais, Live Nation, a d'abord évoqué un problème technique. Mais la police a annoncé dans la soirée l'ouverture d'une enquête pour "infraction à la législation sur les armes". Selon le quotidien Aftonbladet, le personnel de sécurité a laissé passer un homme muni d'une arme de poing qui se disait policier. "J'ai oublié de la laisser au boulot", aurait-il expliqué.

 

Mercredi 23 Septembre 2015

Lu 304 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs