Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Mostra de Venise

La 72ème édition de la Mostra de Venise, le plus vieux festival de cinéma du monde, a été lancée mercredi avec le film  à grand spectacle "Everest", drame himalayen en 3D. Ce film du réalisateur Baltasar Kormakur, à la fois film catastrophe et  thriller psychologique, raconte la disparition tragique de huit alpinistes les  10 et 11 mai 1996 en pleine tempête dans l'Himalaya. Le film s'intéresse tout particulièrement à deux guides très expérimentés,  le Néo-Zélandais Rob Hall, incarné à l'écran par l'acteur australien Jason  Clarke, et l'Américain Scott Fischer, joué par Jake Gyllenhaal, qui périssent  tous les deux.
Dans une des scènes les plus dramatiques, Rob Hall parvient à joindre par  téléphone satellite sa femme enceinte, jouée par Keira Knightley, avant de  mourir.
Le film, une production britannique d'un coût de quelque 65 millions de  dollars, selon la presse, a été en partie tourné dans les Dolomites en Italie,  en Islande, pays natal du réalisateur, et au camp de base de l'Everest au Népal.

Dreamworks

Dreamworks, le studio dirigé par Steven Spielberg, devrait mettre fin à son accord de distribution avec Disney, qui  expire dans un an, et se cherche un nouveau studio partenaire, a appris l'AFP  mercredi. Selon la presse spécialisée, c'est Universal qui a le plus de chances  d'être son nouveau partenaire de distribution, grâce au colossal succès de  "Jurassic World", dernier opus d'une série de films de science-fiction au  succès colossal créée par Spielberg. Selon une source proche du dossier, il est toutefois prématuré pour dire  avec quel studio Dreamworks va signer.
Dreamworks considère que l'évolution du modèle Disney, qui a acquis ces  dernières années Lucasfilm, Marvel et Pixar, ne va pas dans le sens des films  qu'il veut produire, d'après une source proche du dossier ayant requis  l'anonymat. Avec ses filiales, Disney met l'accent sur les films comme "Star Wars" ou  "Vice-Versa", dont les personnages et l'univers peuvent être déclinés en  produits pour ses autres divisions: jeux vidéos, parcs d'attraction, produits  dérivés, figurines et autres déguisements.

Vendredi 4 Septembre 2015

Lu 333 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs