Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillon de culture




Apple Music
Environ 21% des personnes qui ont testé le service de musique en ligne d’Apple depuis son lancement fin juin ne s’en servent plus, selon des données fournies par le groupe informatique américain en réaction à une étude évoquant un taux d’abandon nettement plus élevé. “79% des personnes qui se sont enregistrées pour un essai utilisent le service”, a indiqué mercredi un porte-parole de la marque à la pomme à l’AFP.
La société de recherche spécialisée MusicWatch avait livré la veille une estimation beaucoup plus pessimiste: sur la base d’un sondage auprès de 5.000 personnes aux Etats-Unis, elle évaluait que 48% des consommateurs qui avaient essayé Apple Music avaient arrêté de s’en servir. MusicWatch estimait à 28% la part des abonnés payants du service concurrent européen Spotify qui utilisaient aussi Apple Music. Rapporté au nombre  d’utilisateurs du service gratuit (avec des interruptions publicitaires) du service suédois, ce taux tombe à 11%. Et il est de 6% pour les auditeurs de la radio en ligne américaine Pandora.
Apple Music a été lancé le 30 juin dernier. Ses utilisateurs bénéficient d’une période d’essai de trois mois, suite à laquelle il leur faudra souscrire un abonnement à 9,99 dollars par mois. Un responsable du groupe américain, Eddy Cue, avait indiqué début août dans une interview avec USA Today que le service comptait pour l’instant 11 millions  d’utilisateurs.

 Festival    

La ville de Ksar El Kébir abrite, du 23 au 26 août courant, la deuxième édition du Festival de la Taktouka Al Jabalia, placé sous le signe “La Taktouka Jabalia : la mémoire du Nord et la créativité des générations”, à l’initiative de l’Association Al Serif pour le patrimoine de la Taktouka Al Jabalia.
Selon un communiqué des organisateurs, cette manifestation culturelle verra la participation de grands noms de la Taktouka Al Jabalia et de Gnawa, dont Hamid El Kasri, Hajji Srifi, Abdou El Ouazzani, Abdelmalek El Andaloussi,  Abdesslam Sahili et Latifa Aroussia, ainsi que de jeunes artistes, notamment Yassin Riland, Said Hajji et les enfants d’Al Ghiwane.
Ce festival vise à promouvoir l’animation culturelle dans la ville de Ksar El Kébir, soutenir le tourisme culturel et à renforcer les connaissances des générations montantes sur le patrimoine marocain authentique dans ses différentes dimensions artistiques et culturelles, outre la préservation de ce  patrimoine ancestral qui reflète la diversité culturelle du Maroc.

Vendredi 21 Août 2015

Lu 281 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs